Choix du site de l'exposition et dispositions des pavillons

Répondre


Afin d’empêcher la création automatisée de comptes, nous vous demandons de réussir le défi ci-contre.
Smileys
:D :) :( :o :shock: :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen:

Les BBCodes sont activés
[img] est activé
[flash] est désactivé
[url] est activé
Les smileys sont activés

Revue du sujet
   

Si vous souhaitez joindre un ou plusieurs fichiers, complétez les indications suivantes.

Étendre la vue Revue du sujet : Choix du site de l'exposition et dispositions des pavillons

Choix du site de l'exposition et dispositions des pavillons

par worldfairs » 06 avr. 2017 08:31 am

Texte extrait d’un CD de Expo 2000 Hannover – L’histoire des Expositions Universelles

L'exposition universelle fut construite sur une étroite bande de terrain en bordure du lac Michigan d'une longueur d'à peine cinq kilomètres entre les 12ème et 39ème rues au sud du centre ville. Le stade des sports (Soldier Field) s'y trouvait déjà ainsi que le Field Museum, bâti à l'occasion de l'exposition universelle de Chicago de 1893. L'entrée principale se tenait approximativement au milieu du site à la hauteur de la 23ème rue. En incluant la péninsule artificielle créée face à la rive et qui comprenait deux lagunes, la superficie totale de l'exposition comptait 173 hectares. Le site, séparé de la ville par une file de rails de la Compagnie centrale du chemin de fer de l'Illinois, était accessible par le bateau, le train, le bus et la voiture. Il fut impératif de prévoir également la construction d'un grand parking pour les voitures. Sur le site lui-même, toutes sortes de moyens de transport furent mis à disposition, du pousse-pousse aux autobus Greyhound reconvertis pour l'occasion.

Autour des lagunes s'étaient regroupées les halles d'exposition centrales les plus importantes comme celle des sciences, le bâtiment du 'Groupe Electrique' ou celui du gouvernement américain. De nombreuses constructions de petite taille côtoyaient les pavillons des entreprises privées, des restaurants et des pavillons de pays. Puis, au sud, s'étendaient des parcs d'attractions et des palais de variétés. Tout à fait au sud se dressait le bâtiment du Transport et du Voyage. Ce dernier ouvrit déjà ses portes en 1931, afin d'offrir aux chicagoans un avant-goût de l'exposition universelle. Les grandes firmes automobiles érigèrent ici aussi leurs pavillons.

Contrairement aux expositions précédentes, comme celles de Paris en 1937 et de Barcelone en 1929, ce site, d'une configuration irrégulière, sur lequel des rues, des places et des bâtiments s'alignaient de façon plutôt organique les uns par rapport aux autres, n'offrait aucun tracé clair et défini dans sa conception de base, ce qui désorienta bon nombre de visiteurs. Tout comme il manqua au site de l'exposition une place centrale, une ligne directrice thématique fit cruellement défaut à son contenu.

Haut