Vestiges de l' exposition de 1967 à Montréal

Répondre


Afin d’empêcher la création automatisée de comptes, nous vous demandons de réussir le défi ci-contre.
Smileys
:D :) :( :o :shock: :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen:

Les BBCodes sont activés
[img] est activé
[flash] est désactivé
[url] est activé
Les smileys sont activés

Revue du sujet
   

Si vous souhaitez joindre un ou plusieurs fichiers, complétez les indications suivantes.

Étendre la vue Revue du sujet : Vestiges de l' exposition de 1967 à Montréal

Re: Vestiges de l' exposition de 1967 à Montréal

par Gaël » 28 juin 2012 09:52 am

Bonne nouvelle !

Re: Vestiges de l' exposition de 1967 à Montréal

par worldfairs » 22 juin 2012 08:52 am

L'œuvre de Raoul Hunter, Iris, fait son retour au parc Jean-Drapeau après plus de 40 ans d'absence.

Le sculpteur québécois de renom avait forgé la pièce en aluminium pour l'Expo 67, qui était alors installée sur le site de la Ronde, pour ensuite être retirée à la fin de l'exposition universelle.

C'est en compagnie d'Helen Fotopoulos, responsable de la culture à la Ville de Montréal et de son créateur, que l'œuvre a été réinstaurée, au jardin des floralies.

Re: Vestiges de l' exposition de 1967 à Montréal

par Gaël » 09 sept. 2011 08:36 pm

:?

Non c'est clair qu'il ne semble pas s'agir du même. Il n'y a pas marqué non plus 1917 1967, la taille est très différente aussi, j'ai vu une photo où on voit cette faucille et ce marteau avec une taille de 3 mètres seulement environ au bord d'une route.

http://golema.livejournal.com/124165.html

Mais il est curieux que les autres motifs soient les mêmes et que l'allure générale soit la même.

Il se trouve à l'entrée de Pestravsky District.

La question reste en suspens. Il s'agit d'une réplique miniature surement.

:|

Re: Vestiges de l' exposition de 1967 à Montréal

par lemog » 09 sept. 2011 02:49 pm

Très similaire en effet, en revanche, il me semble plus petit, en regardant la taille des herbes... même si elles sont hautes.

Comparé à celui de Montréal qui est énorme comparé à la foule ! de même que les motifs semble avoir moins de relief.

L'enquête est en cours alors ? as-tu l'origine de ce cliché ?

J'étais persuadé (je ne sais pas pourquoi), que cette sculpture avait suivi le pavillon jusqu'à Moscou, mais il semblerait que non :shock:

Re: Vestiges de l' exposition de 1967 à Montréal

par Gaël » 09 sept. 2011 12:43 pm

:D

Encore un drole de vestige de l'expo'67 Montréal qui n'en est d'ailleurs probablement pas un mais la similarité des deux objets est troublante : même motif, même structure sur ces deux faucilles et marteaux.
1967urssmontreal.jpg
1967urssmontreal.jpg (45.17 Kio) Vu 1065 fois
Il s'agit du décor devant le pavillon de l' URSS évidemment.

Qu'en penser ?

:?:

Re: Vestiges de l' exposition de 1967 à Montréal

par lemog » 11 sept. 2010 04:05 pm

Gaël a écrit ::D

ça, c'est un drôle de vestige !
:mrgreen:
et d'origine française :twisted:

Re: Vestiges de l' exposition de 1967 à Montréal

par Gaël » 11 sept. 2010 01:50 pm

:D

ça, c'est un drôle de vestige !
:mrgreen:

Vestiges de l' exposition de 1967 à Montréal

par lemog » 10 sept. 2010 08:31 am

Peut-on parler d'un vestige, puisqu'il s'agit d'une voiture... mais d'une voiture française, à Montréal.

Une Renault 4L Plein Air, totalement reconstruite, 43 ans plus tard !

Le carrossier montréalais Gilles Lafond a terminé la restauration d'une Renault 4 L Plein Air ayant, jadis, servi à l'exposition permanente Terre des Hommes. Le véhicule, dernier survivant d'un parc d'une quarantaine de ces autos, vient d'être livrée à la Ville de Montréal.


Image
Photo Éric Descarries, collaboration spéciale
Gilles Lafond (à gauche) et Christian Dubois, des Ateliers East End, ont finalement terminé la restauration de cette très rare Renault 4L Plein Air qui sillonnait autrefois les terrains de Terre des Hommes.


Cette pièce rare de notre patrimoine automobile sera utilisée ultérieurement afin de promouvoir les festivités qui souligneront le 50e anniversaire d'Expo 67.

Comme il en était question dans le cahier L'Auto du 17 août dernier, Gilles Lafond, propriétaire de l'atelier East End et autrefois artisan des automobiles Callaway, s'est vu confier la restauration de cette Renault 4 L Plein Air qui était dans un piteux état, mais dont la mécanique fonctionnait toujours.


Aidé de professionnels et de connaisseurs de la marque, comme le Montréalais Richard Léger et l'entreprise Madame Diane - spécialiste des toiles et bâches, qui en a recréé la capote -, Gilles Lafond a refait cette Plein Air avec autant d'exactitude que possible. Même les plaquettes d'aluminium qui recouvrent les seuils des ouvertures ont été reproduites à l'identique.

Tout a été réalisé en atelier alors que le bras droit de M. Lafond, Christian Dubois, a contribué à la finition de la pièce de collection. Il leur aura fallu des heures de recherche pour dénicher certaines pièces aussi rares que la calandre (trouvée sur eBay en Europe).

Etat de départ :
Image

Source monvolant.cyberpresse.ca

Haut