Retour - Liste Pavillons

Machines


Machines à l'exposition de Saint-Louis 1904

A l'ouest du grand bassin et à coté du Palais de l'Electricité, le Palais des Machines s'étend sur une longueur de près de 350 mètres et couvre une superficie de 2.500 mètres carrés.

A vol d'oiseau, il présente l'aspect d'un rectangle auquel on aurait enlevé une bande sur les deux tiers de la longueur; on dirait un siège rudimentaire renversé. Plan un peu biscornu, mais qui s'explique par les nécessités du terrain, la disposition des voies en bordure et qui d'ailleurs s'est trouvé s'approprier très avantageusement à l'aménagement intérieur.

Le dessin et l'architecture de l'édifice sont en parfaite harmonie avec sa destination: puissance et mouvement, bases solides; tours élancées, fortes assises et profusion de piliers de soutien comme pour offrir plus de résistance à la trépidation des machines; ouvertures nombreuses par où s'échappent les stridences et le fracas des aciers.

Toutes les faces sont percées de larges ouvertures. Six tours flanquent les angles, un peu diverses de style, mais toutes rappellent la Renaissance, en deux étages superposés ornés de colonnettes, ajourés de larges baies et terminés par une lanterne.

Des pilastres en pierres superposées, à joints creux montent le long des murs et entre les fenêtres.

A l'entrée principale, deux tours carrées, à jour, lancent leurs deux étages et leur clocheton jusqu'à 265 pieds de haut.

Le premier étage, bordé de créneaux, rappelle assez la raideur extérieure, offre, sinon autant d'éblouissements à l'oeil, du moins un attrait plus puissant à la curiosité, avec toute la commodité d'un examen facile et sûr.

Les machines, par une heureuse innovation, y sont, en effet, rangées non d'après leur nationalité, mais d'après leur nature même.

C'est ainsi qu'à l'extrémité occidentale, on peut voir réunies un ensemble de machines motrices capables de fournir la force de 45.000 chevaux.

La plus grande des machines est la machine réfrigérante verticale et horizontale; de Allis-Chalmers, de 5.000 chevaux: la plus puissante est la turbine à vapeur Curtis; installée par la Compagnie Générale d'Electricité : cette machine développe la force de 8.000 chevaux et peut eu produire 12000 avec une pression de vapeur plus élevée. On voit aussi 4 générateurs d'une puissance de 3.000 chevaux.

La plus grande machine Corliss à l'Exposition centenaire de Philadelphie n'avait qu'une force de 500 chevaux.

Etats-Unis, Angleterre, Allemagne et France, étaient représentés à Saint-Louis par d'intéressantes Expositions comprenant : machines à vapeur, machines motrices, machines-outils, moteurs à gaz, à pétrole, métiers à main, etc… tout ce qui relève de l'industrie mécanique et collabore avec l'homme au labeur inéluctable.

©Exposition internationale de Saint Louis 1904. Rapport général