Retour - Liste Pavillons

Horticulture


Horticulture à l'exposition de Saint-Louis 1904

Tout à côté du Palais de l'Agriculture dont il est comme la dépendance et le prolongement an sud, s'élève le Palais de l'Horticulture. Il présente à vol d'oiseau l'aspect d'un rectangle coupé au milieu par un carré, ce qui lui donne à peu près la forme d'une croix grecque. C'est un des rares bâtiments de l'Exposition qui ait plus de quatre côtés.

Il mesure 270 mètres de front sur 150 de profondeur, et occupe le site le plus élevé de l'Exposition qu'il domine de ses parterres.

De beaux jardins et des massifs de fleurs, des arbustes aux feuillages divers, des gazons l'entourent.

L'architecture procède des mêmes principes que celle du Palais de l'Agriculture ; mêmes pylônes saillants reposant sur un soubassement uni.

L'entrée principale est carrée. Coupée par un linteau horizontal, elle porte une corniche en saillie réunissant les deux clochetons ajourés qui partent des cotés et distinguent surtout l'édifice de son voisin.

Toute la façade du carré central est plus élevée et décorée de quelques sculptures. Une balustrade, rehaussée à intervalles réguliers de drapeaux, court tout autour de la corniche.

Les côtés, plus bas, sont de même style. Les toits sont plats et vitrés, coupés en deux morceaux ; les travées du haut s'arcboutent en saillie sur des supports métalliques et forment châssis sur la seconde partie qui se termine elle-même en auvent. Les grandes portes latérales sont carrées et finies par un fronton triangulaire sans ornementation.

L'intérieur offre les séductions de l'élégance et du confortable; il consiste en une pièce carrée, avec des ailes sur les quatre côtés, organisation indiquée par le plan de l'édifice. Tous les exposants ont place au rez-de-chaussée. Au milieu île la cour intérieure, à ciel ouvert, un décor de palmiers, de plantes vertes et de hautes fleurs tropicales apporte sa note éclatante et fraîche.

Aération et éclairage sont parfaits. La lumière vient des fenêtres des façades et des monitors des toits, et de telle façon que le soleil ne puisse toucher les objets exposés, ni incommoder les visiteurs.

Un restaurant, un jardin pour le thé, une pièce salon de lecture et de correspondance en font un endroit très fréquenté.

L'Exposition d'ailleurs n'est pas sans intérêt propre. C'est la plus complète de ce genre qu'on ait vue jusqu'ici. Elle devait comprendre, mais n'a pas compris, tout ce qui regarde l'Horticulture : plantes d'agrément et plantes potagères, les carottes et les roses, l'utile et l'agréable; les appareils et méthodes de pomologie, viticulture, floriculture, arboriculture, l'outillage du jardinier et du pépiniériste ; desserres, des aquariums, des dessins de jardins, plans, modèles, tableaux et livres techniques. Seule la pomologie était brillamment représentée par toute la variété des fruits de la Californie.

Une aile était réservée à l'apiculture ; on pouvait y voir toutes les variétés d'abeilles à leur tâche quotidienne.

©Exposition internationale de Saint Louis 1904. Rapport général