Retour - Liste Pavillons

Luxembourg


Luxembourg à l'exposition de Paris 1900

Architecte(s) : Vaudoyer

Ce pavillon, construit par l'architecte français Vaudoyer, faisait grand honneur à son auteur et à ce petit pays de 200000 âmes qui a tenu à occuper se place parmi les grands pays de l'Europe. Ill reproduisait une partie du palais du grand-duc à Luxembourg. Sa façade principale, de style renaissance, mais très simple et sans aucune sculpture que l'écusson grand-ducal placé au-dessus de l'entrée, était néanmoins fort élégante, avec son haut beffroi à larges fenêtres, flanqué à gauche d'une fine tourelle en encorbellement et qui rappelait que l'édifice fut autrefois, comme son voisin belge, maison du peuple avant de devenir résidence du souverain.
Du côté de la Rue des Nations, la façade latérale ne présentait qu'une série de baies surmontée d'un attique et se relèvait à l'extrémité occidentale en un patit pavillon à combles dont le fronton portait cette devise en patois luxembourgeois : Mir wellen bleiwen wat mir sin, c'est à dire: "Nous voulons rester ce que nous sommes."Puisse le souhait de ce vaillant petit peuple, entouré de tant de convoitise, être exaucé!
Ce pavillon renfermait l'exposition complête du Luxembourg, sauf l'importante section de la métallurgie qui était installée au Champ-de-Mars, et, quoiqu'il ne contenait rien d'exceptionnellement curieux, il fournit une bonne idée de l'activité industrielle de ce petit pays. Au rez-de-chaussée, dont le vestibule était orné d'une belle statue de bronze représentant un ouvrier d'usine métallurgique, étaient exposés les produits des industries diverses, quincaillerie, parfumerie, tissage, etc. On s'arrêtait avec intérêt devant l'exposition d'un curieux procédé nouveau d'électrolyse par lequel on recouvrait en quelques instants, sous les yeux des visiteurs, des objets en cuivre d'une couche d'un métal quelconque, or, argent, cuivre, zinc, cobalt, etc. Un bel escalier conduisait aux galeries supérieures où étaient réunis les travaux des écoles professionnelles du Luxembourg et qui aboutissaitent à un élégant salon de lecture décoré d'un portrait en pied du grand-duc régnant.

Louis Rousselet - L'Exposition Universelle de 1900 - Libairie Hachette & Cie - 1901