Retour - Liste Pavillons

Voyages Animés


Voyages Animés à l'exposition de Paris 1900

Parmi les projets retenus par le commissariat général de l'Exposition, figure une attraction ayant pour titre Les voyages animés.

Cette attraction, située dans l'enceinte de l'Exposition, au pied du Trocadéro , sur les bords de la Seine, à gauche du pont d'Iéna, comporte un coquet petit théâtre construit sur un espace réduit de 240 mètres. Tout est gracieux en cette petite salle, et sur la scène défilent, en vues fixes et en vues cinématographiques, les plus beaux sites de France.

Les auteurs se sont efforcés de prouver que point n'était utile d'aller à l'étranger pour admirer de jolis points de vue, et que notre pays nous offre les merveilles que nous allons chercher en Suisse, en Italie, en Espagne, etc. M. Manceaux Duchemin, Directeur des Voyages animés, s'est d'abord assuré le concours de MM. Lumière, de Lyon, qui se sont chargés de toutes les vues cinématographiques, de M. Lévy, pour les projections en couleurs, et de M. Gaumont, pour la chromophotographie. Il a arrêté avec eux la composition de sept spectacles, correspondant aux jours de la semaine : la Savoie, le Dauphiné, la Champagne et les Vosges, les Pyrénées, la Provence et la Côte d'Azur, l'Auvergne et le Limousin, la Bretagne.

Qu'elle que soit la perfection de ces vues, leur défilé sous les yeux du public aurait été un peu monotone, si la direction n'avait chargé M. Bertol-Graivil de les présenter aux spectateurs, en vers et en prose rythmée, vers et prose sur lesquels le maître Francis Thomé broda une de ses plus exquises partitions.

Nous avons assisté à plusieurs représentations. Les vues en couleurs, délicieusement teintées, des lacs du Bourget et d'Annecy, du Mont Blanc, de la mer de Glace à Chamonix, de la Grande Chartreuse, de Vizille, etc., nous ont délicieusement charmés. La Champagne et les Vosges donnent forcément Jeanne d'Arc, Domrémy et Vaucouleurs, et c'est Belfort, avec son lion d'airain « grisonnant sous la neige ». L'Auvergne nous offre ses danses pittoresques ; les Pyrénées, les cérémonies religieuses de Lourdes; la Bretagne ses plages; la Provence sa poésie. Puis, pour finir, la Côte d'Azur.

Ici tout est plaisir et joie.
Tout est brillant et tout flamboie, Sous les rayons ardents d'un éternel soleil.
Ici tout respire la vie,
Tout vous charme et tout vous ravie. Des rêves enchantés c'est le plus doux réveil.
Dans vos songes rien n'est mirage ;
Les clapotements du rivage Vous rapportent les chants des matelots joyeux.
Nice est la ville triomphante,
Ville dont la vie enivrante, Vous jette du bonheur plein le cœur et les yeux.

Nous avons dit que M. Francis Thomé avait brodé une musique exquise sur le texte. Nous devons ajouter que les vers et la prose de M. Bertol-Graivil sont délicieusement dits par Mlle Varly, et merveilleusement chantés par Mmes Alberti et Nougier.

©L'Illustre Soleil du Dimanche