Retour - Liste Pavillons

Andalousie au temps des Maures


Andalousie au temps des Maures à l'exposition de Paris 1900

On ne pouvait imaginer spectacles plus attirants que ceux qui s'étaient donné rendez-vous à l'Andalousie au temps des Maures, tels que danses des gitanas andalouses, terrifiants exercices des Aïssaouas et des Hamadchas, fantasias emportées des galops arabes. Le cadre était Grenade, Cordoue et Séville, l'Alcazar et l'Alhambra reconstitués dans leurs plus pures merveilles.

Bien que situés à une extrémité perdue du Trocadéro, ils étaient signalés au loin par la haute tour de la Giralda, que l'on pouvait gravir à dos d'âne comme autrefois les califes de Séville y montaient à cheval pour voir se coucher le soleil. Mais les visiteurs ont été hésitants là où ils auraient dû se presser en foule, et les spectacles se sont ressentis de ces vides. Des entreprises bien conçues et bien exécutées comme celle-ci ont subi les conséquences de l'infériorité des autres et sont restées dans la note terne, alors qu'elles auraient mérité plus de succès que la Rue du Caire, où l'on s'écrasait en 1889.

©L'Exposition du Siècle - 1900