Retour - Liste Pavillons

Hawaï


Hawaï à l'exposition de Paris 1889

Architecte(s) : Bon

Le royaume de Hawaï ou des îles Sandwich est représenté officiellement à l'Exposition de Paris. Le gouvernement à voté à cet effet une subvention de 20,000 francs.

L'exposition hawaïenne est située du côté de l'avenue de Suffren, à côté du palais indien. Elle occupe un fort élégant pavillon, construit d'après les dessins de M. Bon, architecte, et couvre une superficie d'environ 250 mètres carrés.

Ce pavillon, entouré d'une véranda gaiement peinte de rouge et de bleu, renferme les produits envoyés par 50 exposants. Comme pour tous les pays où l'industrie est presque nulle ou en tout cas rudimentaire, ce sont les produits du sol, miniers ou agricoles, qui composent en grande partie l'exposition de ce petit royaume.

Les Hawaïens ont donc envoyé du café, du sucre, de là canne à sucre, du tabac, du riz, de la farine de taro (arum esculentum) et en général tous les produits de la culture des pays chauds.

Il y a aussi une belle collection d'échantillons minéralogiques. Ce sont surtout des laves et des roches volcaniques dont ces contrées, couvertes de volcans actifs ou éteints, offrent des spécimens nombreux. Ce sont encore des fibres textiles (ramies), des nattes de fabrication moderne, des étoffes anciennes, des vêtements faits par battage avec des écorces de bois et naïvement décorés ; mais il faut surtout remarquer des manteaux composés exclusivement de plumes d'oiseaux.

Nous citerons particulièrement une sorte de pèlerine où sur un fond de plumes d'un jaune vif se détachent des croissants en plumes rouges et noires d'un effet vraiment curieux. Ces plumes aux riches couleurs sont fournies par des oiseaux, des coqs, qui n'en ont que très peu, et l'on s'étonne de la quantité d'oiseaux qu'il a fallu pour faire ainsi des manteaux entiers.

La section des îles Sandwich nous montre aussi des meubles faits avec différents bois du pays (opiko, haw, kou, olapa, ohia, etc.), entre autres des tables mosaïquées et une immense armoire appartenant au roi.

Sur les murs sont des tableaux représentant des paysages hawaïens et les portraits du roi Kalakaua et de la reine Kapiolani.

Cette exposition est en résumé des plus intéressantes : elle montre l'activité et l'intelligence de cette petite monarchie, où d'ailleurs l'instruction est extrêmement développée car il n'y a pas un habitant, dans le royaume, qui ne sache au moins lire.

© Guide Bleu du Figaro et du Petit Journal 1889