Retour - Liste Pavillons

Inde


Inde à l'exposition de Paris 1889

Architecte(s) : C. Purdon Clarke

Par contre, ce qui est vraiment curieux et plein de couleur locale, c'est l'exposition indienne, qui se trouve du côté de l'avenue de Suffren, c'est-à-dire juste à l'opposé de la section anglaise et qui mérite absolument le nom de Palais Indien.

Ce pavillon se compose de deux galeries rectangulaires aboutissant chacune à un dôme central. Les côtés extérieurs correspondant à ces galeries et au dôme sont flanqués de vérandas. C'est en somme un caravansérail. Le tout est peint en rouge brun avec des cordons de sculptures blanches qui ressemblent à des bandes de dentelles cousues sur une robe. Le tout est d'un style composite : on a emprunté un peu partout les détails saillants de l'architecture hindoue. Les galeries prennent jour par des fenêtres jumelées et à chaque travée correspond une coupole. La coupole centrale plus élevée que celles des galeries est de l'époque de la transition musulmane et hindoue. Elle est décagone et supportée par des colonnes dont les sculptures ont été faites d'après les modèles de Kensington à Londres. Ce pavillon est construit d'après le type de la tour Outab qui s'élève à Delhi. Au centre du pavillon, M. Joubert a disposé une fontaine en marbre. La vasque en est supportée par des lions marins appartenant à une époque de l'art indien inconnue, mais très ancienne. Cette fontaine est également construite d'après un type que l'on peut voir au musée de Kensington. Dans le dôme central et les vérandas, on servira exclusivement du thé.

Les vingt exposants sont réellement Indiens.

Le principal exposant est le maharajah de Mysore, et les organisateurs de l'Exposition, MM. Robinson et sir Georges Berwod, sont depuis de longues années déjà en relation avec les Indes.

On aura donc dans ce palais une représentation exacte de la vie aux Indes, et ce palais est un des coins les plus intéressants de l'Exposition.

© Guide Bleu du Figaro et du Petit Journal 1889