Retour - Liste Pavillons

Finlande


Finlande à l'exposition de Paris 1889

Le grand-duché de Finlande n'a pas donné de subvention officielle pour l'Exposition universelle. Cependant il s'est produit dans la population un vif désir de prendre part à la lutte du Champ de Mars, et le gouvernement finlandais a non seulement toléré, mais encore encouragé les souscriptions dont le montant s'élevant à 130,000 francs a permis aux 150 exposants finlandais d'y envoyer leurs produits.

Toute l'exposition finlandaise se trouve réunie dans un pavillon qui s'élève dans le jardin du Champ de Mars, à gauche de la Tour Eiffel.

L'architecte de la section a élevé un pavillon, bâti d'après les principes de l'architecture Scandinave. Ce pavillon est en bois verni avec un dôme et des fenêtres triangulaires très étroites.

Comme on n'a rien voulu enlever au caractère d'exactitude donné au bâtiment, on n'a pas fait de comble vitré, qui serait impossible en Finlande où la neige reste sur les toits pendant six mois de l'année, et l'on a à peine orné les parois de l'intérieur, Une des expositions les plus curieuses est l'exposition de granits. On a envoyé des portiques de granit à reflets d'opale que l'on ne trouve qu'en Finlande.

L'industrie du bois est aussi représentée d'une façon importante: bois brut, bois ouvré, bois en poudre, naturellement aussi du papier fait avec du bois. Puis, des broderies, des fruits sauvages, des conserves de poisson et des biscuits, qui semblent former la base de l'alimentation en Finlande.

Plus loin, un groupe, qui étonne assez le visiteur, se compose des envois de cinquante écoles qui ont exposé une série de tableaux et d'objets de différents genres qui montrent à quel degré l'instruction publique est poussée en Finlande.

L'exposition de la Société des amis — touristes, association qui s'est donné pour but de faire connaître les beautés de la Finlande, se compose d'équipements de chasse, de traîneaux et de dessins qui,joints à quelques reproduction en plastiques, permettent de se faire une idée exacte de la vie que mènent les Finlandais. Il faut avouer que ce sont des gens fort curieux, qui, pour ainsi dire séparés pendant six mois du reste du monde, n'en fabriquent pas moins des téléphones et des appareils photographiques, et sont représentés par trente artistes dans la section des Beaux-Arts.

© Guide Bleu du Figaro et du Petit Journal 1889