Retour - Liste Pavillons

Fontaine Bartholdi


Fontaine Bartholdi à l'exposition de Paris 1889

Architecte(s) : Bartholdi

Il est peu près impossible que vous n'ayez pas remarqué cette fontaine, qui se trouve dans la galerie de trente mètres, à l'extrémité qui confine au Palais des Machines, c'est-à-dire entre les deux rampes du grand escalier conduisant aux promenoirs qui ont plus d'un kilomètre de développement autour de l'édifice.

Exécutée en plomb d'après le modèle de Bartholdi, elle est destinée à l'ornement d'une des places publiques de la ville de Bordeaux.

Je ne me charge pas de dire au juste si elle représente la Garonne se rendant à la mer, ou la Dordogne apportant le concours de ses eaux à la Garonne et s'unissant à elle pour former la Gironde, car il y a des grâces d'état pour l'allégorie, qui a le droit de s'appliquer à peu près à tout ce que l'on veut, mais ce que je sais, c'est qu'on y voit sur un char très antique et fortement marin puisqu'il est composé d'une coquille, une fort belle femme, guidant, sans avoir l'air de trouver cela difficile, quatre vigoureux chevaux qui n'ont pas le pied bien marin, du moins sont- ils ferrés comme les premiers chevaux venus.

C'est d'ailleurs la seule chose qu'ils aient de commun avec les chevaux ordinaires, car ils sont superbes de mouvement et d'attitude et forment admirablement le premier plan d'un ensemble monumental, et qui le sera encore bien plus quand la fontaine sera en place et en activité, car le grand plateau sur lequel est le char et qui coupe assez disgracieusement le groupe pyramidant disparaîtra sous les eaux auxquelles il servira de première vasque et qui, de là, couleront dans le bassin inférieur en masquant en partie les rochers, base de l'édifice supérieur.

©Livre d'Or de l'Exposition - Lucien Huard