Retour - Liste Pavillons

Ce que la Tour a coûté


Ce que la Tour a coûté à l'exposition de Paris 1889

Ce que la Tour a coûté.

La construction complète de la Tour a coûté six millions cinq cent mille francs. En voici le détail :
Fondations, maçonnerie, soubassements . . 900.000 fr.
Montage métallique ; fers ; octroi pour les
fers 3.800.000 »
Peinture : quatre couches dont deux au
minium 200.000 »
Ascenseurs et machines 1.200.000 »
Restaurants, décoration des plates-formes de
la Tour, installations diverses 400.000 »
TOTAL . . . 6.500.000 fr.

D'ailleurs, M. Eiffel ne s'est pas conformé strictement à son plan primitif, il s'est efforcé, au contraire, de le modifier chaque fois qu'il a eu conscience d'accomplir une amélio-ration. Dans ce but, il a employé près de 600 tonnes de fer supplémentaires dans la partie comprise entre les fonda-tions et le premier étage. Les fers et les fontes de cet étage représentent un poids de 3 millions 562,800 kilogrammes.
Les ascenseurs ont coûté 600,000 francs de plus qu'on ne l'avait prévu.
Sur cette somme de 6,500,000 francs, l'État a donné à M. Eiffel une subvention de 1,500,000 francs et la Ville de Paris a concédé le terrain. Mais dans un délai de vingt années à partir de la clôture de l'Exposition, la Tour ap-partiendra à l'État.
En attendant, la jouissance en appartient à une Société financière, la Société de la Tour Eiffel, qui a été formée par M. Eiffel et deux ou trois grandes maisons de banque. Le capital en est de cinq millions cent mille francs. Les 100,000 francs représentent le fonds de roulement néces-saire. Les cinq millions représentent la valeur; il n'y a pas eu d'émission publique. Le moitié des parts a été re-mise à M. Eiffel pour ses apports; l'autre moitié, divisée entre les sociétés traitantes.
Il est à peu près certain que les recettes de cette seule an-née d'Exposition permettront de rembourser intégralement le capital. Le produit des ascensions pendant les vingt autres années constituerait ainsi le bénéfice net de cette opération qui sera peut-être à la fois la plus grande de ce siècle au point de vue industriel et la meilleure au point de vue financier.

© Guide Bleu du Figaro et du Petit Journal 1889