Retour - Liste Pavillons

3ième Etage


3ième Etage à l'exposition de Paris 1889

Il n'y a qu'un seul moyen de transport pour la troisième plate-forme, c'est l'ascenseur : encore nécessite-t-il à moitié chemin, au « plancher intermédiaire », un changement de cabine.
La troisième plate-forme est à 276 mètres 13 centimètres. Sa grande salle de 16 mètres 50 de côté peut contenir 800 personnes ; elle est fermée sur tout le pourtour par des glaces mobiles permettant d'observer à l'abri du vent et des intempéries le magnifique panorama qui se développe sous les yeux des spectateurs.
Des lunettes, des télescopes sont installés avec une carte indiquant les endroits sur lesquels les instruments sont braqués.
La vue est très curieuse. A une telle hauteur tout mou-vement disparaît et Paris semble un décor de carton avec ses rues droites, ses toits carrés, ses façades alignées. Cette grande ville, la ville de l'agitation fiévreuse, de la vie intense et remuante, semble frappée de mort. Aucun bruit ne révèle l'activité de ce peuple qui est en dessous.

On plane sur un désert de pierres inertes et silencieuses. Cette impression est très grandiose. Quant à l'ampleur du ciel, elle est infinie.

© Guide Bleu du Figaro et du Petit Journal 1889