Retour - Liste Pavillons

Pavillon du Figaro


Pavillon du Figaro à l'exposition de Paris 1889

Sur la seconde plate-forme de la Tour Eiffel, à 115m,73 de hauteur, le Figaro a organisé de toutes pièces un journal quotidien. Un kiosque, situé sur la façade qui regarde la place de la Concorde, construit en sapin du Nord et en pitchpin, abrite ce diminutif du Figaro.

Marinoni y a monté une de ses rotatives qu'actionne un moteur à gaz ; douze compositeurs composent la copie, rédigée par un petit groupe de rédacteurs d'élite ; trois ouvriers clicheurs montent chaque jour à la Tour pour faire le cliché du journal. Ajoutez un correcteur, un metteur en pages, des garçons de bureau qui complètent l'équipe.

Le pavillon est divisé en deux parties dont les parois sont vitrées.
Tout autour, le visiteur peut circuler librement.

C'est donc une véritable exposition que le Figaro a faite; — il a exposé un journal en pleine activité.

L'intérêt de cette innovation est de vulgariser les détails intimes d'une industrie dont tout le monde connaît les produits, mais à la confection desquels presque personne n'a pu assister.

Toutes les personnes qui circulent dans la galerie peuvent demander un exemplaire du numéro du jour, sur lequel sont imprimées les lignes suivantes:
Ce numéro a été remis à M..., en souvenir de sa visite au pavillon du Figaro, sur la seconde plate-forme de la Tour Eiffel, à 115 mètres 73 centimètres au-dessus du sol.

Tour Eiffel, ce 1889.
L'agent écrit le nom du visiteur et timbre.

Ce numéro est, à la fois, un souvenir et un certificat de l'ascension à la Tour. Chacun sera heureux de le conserver.

© Guide Bleu du Figaro et du Petit Journal 1889