Retour - Liste Pavillons

Phénicie


Phénicie à l'exposition de Paris 1889

Un petit peuple établi en Syrie, les Phéniciens, que l'on a justement appelés les Anglais de l'ancien monde, trafiquaient aussi bien avec l'Assyrie qu'avec l'Egypte.

Ils subirent donc l'influence artistique de ces deux pays et ils la propagèrent, avec leurs marchandises, dans tout le bassin de la Méditerranée.

Les villes de la Phénicie étaient entourées de fortes murailles destinées à les protéger contre l'ennemi.

Comme elles étaient très peuplées, les maisons avaient une assez grande hauteur, afin de pouvoir loger toute la population, et les rues, très étroites, ménageaient un espace très restreint.

Les riches négociants avaient hors des murs des maisons de campagne où le terrain ne manquant pas comme en ville, ils pouvaient se livrer à l'aise à leurs caprices les plus ruineux.

Les maisons étaient pourvues de terrasses bétonnées, d'où l'eau descendait dans les citernes particulières, car le manque d'eau courante nécessitait la conservation de l'eau de pluie.

Elles avaient des cours intérieures entourées de portiques, et, aux étages supérieurs des galeries en bois couvertes, en forme de loggia.

Le type représenté par M. Garnier se distingue particulièrement par la place importante accordée au bois dans la construction et l'ornementation.

La décoration ne manque ni d'élégance ni de légèreté. Une sorte de berceau carré surmonte l'angle gauche de l'édifice, dont l'ornementation est très soignée.

© L'exposition de Paris - 1889