Retour - Liste Pavillons

Etrusques


Etrusques à l'exposition de Paris 1889

Quand les Romains conquirent la Grèce, ils subirent malgré eux l'irrésistible attrait de ses de ses philosophes et de ses artistes, mais Rome existait depuis déjà longtemps, lorsque la Grèce fut réduite par les légions, et elle avait déjà, en architecture comme en bien d'autres matières, emprunté aux civilisations qui s'étaient antérieurement formées en Italie.

La plus connue de ces civilisations, c'est celle des Étrusques. Grâce aux renseignements fournis par l'architecture funéraire et par le livre de Vitruve, il a été possible de reconstituer la maison privée de ce peuple.

La maison étrusque n'est point cette cabane ronde à toit de chaume que d'autres habitants primitifs de l'Italie ont eue pour demeure, mais une maison rectangulaire, dont le toit en bois, formé de quatre auvents inclinés, est percé d'une ouverture également rectangulaire qui sert de cheminée.

Les pauvres se contentaient d'une seule chambre; les riches en avaient plusieurs, s'ouvrant autour d'un atrium ou cour centrale, et en ce cas quatre auvents, inclinés en sens inverse des auvents extérieurs, déversaient l'eau de pluie dans un bassin en même temps qu'ils abritaient les appartements contre les rayons du soleil.

Les auvents étaient soutenus par deux maîtresses poutres parallèles. A l'extérieur, il n'y avait guère d'autre baie que la porte, mais sous le toit un balcon couvert taisait quelquefois le tour de la maison.

© L'exposition de Paris - 1889