Centennial Exposition Philadelphia 1876

Centenaire de l'indépendance américaine et de la Déclaration d'indépendance du 4 juillet 1776

10 Mai 1876 - 10 Novembre 1876


Retour - Liste Pavillons

Bâtiment principal

Bâtiment principal à l'exposition de Philadelphie 1876

Architecte(s) : Henry Pettit, Joseph M. Wilson

Bâtiment principal à l'exposition de Philadelphie 1876

Architecte(s) : Henry Pettit, Joseph M. Wilson

Bâtiment principal à l'exposition de Philadelphie 1876

Architecte(s) : Henry Pettit, Joseph M. Wilson

Bâtiment principal à l'exposition de Philadelphie 1876

Plan du pavillon
Architecte(s) : Henry Pettit, Joseph M. Wilson

Bâtiment principal à l'exposition de Philadelphie 1876

Architecte(s) : Henry Pettit, Joseph M. Wilson

Bâtiment principal à l'exposition de Philadelphie 1876

Pavillon de la musique, transept central
Architecte(s) : Henry Pettit, Joseph M. Wilson

Bâtiment principal à l'exposition de Philadelphie 1876

Section chinoise
Architecte(s) : Henry Pettit, Joseph M. Wilson

Bâtiment principal à l'exposition de Philadelphie 1876

Section de l'éducation russe
Architecte(s) : Henry Pettit, Joseph M. Wilson

Bâtiment principal à l'exposition de Philadelphie 1876

Avenue centrale vue de l'ouest
Architecte(s) : Henry Pettit, Joseph M. Wilson

Bâtiment principal à l'exposition de Philadelphie 1876

Section japonaise
Architecte(s) : Henry Pettit, Joseph M. Wilson

Bâtiment principal à l'exposition de Philadelphie 1876

Section espagnole
Architecte(s) : Henry Pettit, Joseph M. Wilson

Bâtiment principal à l'exposition de Philadelphie 1876

Section égyptienne
Architecte(s) : Henry Pettit, Joseph M. Wilson

Le plus grand bâtiment du parc Centennial a été érigé par le Centennial Board of Finance; et occupe 21,27 acres.

Deux annexes pour l'exposition des minéraux ont été aménagées sur le côté sud, ce qui change quelque peu l'apparence du bâtiment par rapport à sa conception d'origine.

Cette magnifique structure est consacrée à l'exposition d'objets liés aux manufactures, à la métallurgie, aux mines, à l'éducation et aux sciences.

Le bâtiment principal, selon la conception originale, est un parallélogramme s'étendant sur l'est et l'ouest de 1876 pieds de long et du nord au sud de 464 pieds de large. Il s'étend le long du côté nord de l'avenue Elm de la quarante et unième à l'avenue Belmont.

On peut dire que la hauteur est d'un étage, bien que les élévations du toit soient à des altitudes différentes.

Il y a une avenue centrale de 120 pieds de largeur, 1832 pieds de longueur, dont la hauteur intérieure au sommet du toit est de 70 pieds. De chaque côté de celle-ci se trouve une avenue de longueur égale, de 100 pieds de large.

À l'extérieur de ce dernier, il y a des allées de 48 pieds de largeur; et toujours à l'extérieur du dernier nommé sont 2 bas-côtés de 24 pieds de largeur. Les avant-toits des avenues extérieures sont à 48 pieds du sol, le plafond incliné vers le haut. Pour briser la grande longueur du toit, 3 transepts ont été introduits, traversant le bâtiment et mesurant 416 pieds de long. Les intersections de ces différentes avenues font au centre du bâtiment 9 espaces, qui sont de 100 à 120 pieds carrés, et qui totalisent 416 pieds carrés.

Dans le transept principal, s'élevant pour ainsi dire du sol du bâtiment, se trouvent 4 grandes tours de 48 pieds carrés qui s'étendent au-dessus du toit jusqu'à une hauteur de 120 pieds.

Les intérieurs de ces tours sont accessibles par des escaliers et soutiennent une série de galeries lumineuses, joliment décorées, et offrent une vue splendide sur l'intérieur du bâtiment et sur les parties supérieures du parc et du pays environnant.

L'est, l'ouest et le centre des façades de l'édifice sont débarrassés de la monotonie qui s'attacherait aux éléments simples d'une si grande structure par des projections centrales avec des galeries et des tours, et des tours aux coins à 75 pieds du sol. Les différentes hauteurs rompent les lignes droites et ont permis aux architectes de surmonter la difficulté extrême du traitement d'un si immense espace de façade de bâtiment qui, dans des circonstances ordinaires, présenterait une douloureuse uniformité d'apparence.

La superstructure est composée de briques, de fer, de verre et de pierre, la ventilation est assurée par les fenêtres Louvre et l'éclairage est parfait, de sorte que tout peut être vu pendant les heures ordinaires de la lumière du jour avec un meilleur avantage que jamais auparavant dans un bâtiment de cette sorte.

Il y a 672 colonnes en fer pour soutenir l'intérieur; elles sont placés sur des piliers de maçonnerie, sont séparées de 24 pieds et soutiennent les fermes de toit en fer. Certains de ces piliers ne font que 23 pieds de long; le plus grand, 1,5 pieds. Le poids total des colonnes est de 2 200 000 livres; la ferme de toit et les poutres, 5 000 000 livres.

Le bâtiment contient cinq miles d'avenues et trente-cinq miles de transepts et d'allées. Plus de la moitié de la population actuelle de Philadelphie pourrait être placée à l'intérieur de ses murs à la fois.

Les piliers et le toit sont décorés avec goût; les murs sont ornés; de sorte que même lorsqu'elle était vide, la structure était attrayante. Les tourelles, les emblèmes et les trophées au-dessus des entrées, les drapeaux multicolores flottants sur des centaines de bâtons, rendent le bâtiment majestueux.

Les annexes du bâtiment principal offrent un espace supplémentaire considérable.

Les architectes étaient Henry Pettit et Joseph M. Wilson; le constructeur, Richard J. Dobbins.

Coût, 1600000 $.

La construction a commencé le 8 mai 1875; dernière poutre mise en place le 18 novembre de la même année; achevé et transféré à la Commission du centenaire le 14 février 1876.

©Centennial portfolio: a souvenir of the international exhibition at Philadelphia - 1876