Exposition internationale de l'industrie et du travail - Turin 1911

Industrie et Travail

29 avril 1911 - 19 novembre 1911


Retour - Liste Pavillons

France

France à l'exposition de Turin 1911

Le palais qui occupe l’autre côté symétrique de la grande place de la rive droite, vis-à-vis de l’Allemagne, appartient à la France. D’œil le reconnaît aisément, en parcourant les motifs et les détails architectoniques français greffés heureusement sur le XVIIIe siècle piémontais.

De pavillon a une façade de 193 mètres, avec un étage inférieur, au niveau de la berge du Pô, de 1130 mètres carrés; l’étage principal a 10.860 mètres carrés. Da superficie totale est de 13.990 mètres carrés. De corps central comprend un grand salon, couronné par une coupole haute de 50 mètres; autour de ce salon rayonnent les différentes galeries dont se compose la section.

Nous avons fait allusion à l’exposition des Italiens à l’étranger, à l’importance des échanges commerciaux entre la France et l’Italie; ils atteignaient, en 1910, le chiffre total de plus de 500 millions.

Passons donc légèrement sur les chiffres. Rappelons seulement ici l’originale exposition rétrospective des relations entre la France et l’Italie. Attenante au grand salon dont nous avons parlé, cette exposition spéciale a pour centre un salon d’honneur de style Empire, de forme octogonale. Dans les niches des angles se trouvent quatre statues de soldats napoléoniens, reproductions en plâtre de celles qui ornent l’arc de triomphe du Carrousel, à Paris. Tout autour, entre les colonnes sont placés les bustes des plus fameux généraux de Napoléon, et au fond se dresse le trône impérial de Fontainebleau. La galerie du premier étage est supportée par 16 colonnes ioniques, auxquelles correspondent, en soutenant la voûte, un nombre égal de cariatides. De salon a été construit par l’architecte Guilbert.

Cette exposition rétrospective, bien que limitée aux quatre derniers siècles et aux relations de la France avec l’Italie septentrionale, spécialement avec la Maison de Savoie, est du plus haut intérêt et aura certainement le plus grand succès. On y trouve des œuvres d’artistes italiens qui ont travaillé en France, des portraits, des médaillons, des bustes, des autographes de princes et princesses de la Maison de Savoie alliés à la France, d’ambassadeurs italiens à la Cour de France, de personnages français d’origine italienne. Le Cardinal Mazarin a ici, reconstruit pour cette occasion, son salon qu’on conservait démonté à Paris, au Musée Carnavalet. Pour compléter l’exposition rétrospective voici des documents et des estampes qui ont rapport à la guerre de 1859 et aux réfugiés politiques italiens en France.

Le palais, déjà monumental par lui-même, reçoit encore plus de grâce et de majesté du magnifique parterre qui le précède; ce parterre est fleuri, décoré de balustrades et de statues.

Placé au centre, il offre le meilleur point de vue pour jouir du panorama de tout le Parc du Valentin, du pont Isabelle au pont Humbert.

©Guide Officiel de l'Exposition Internationale de Turin 1911