Exposition internationale de l'industrie et du travail - Turin 1911

Industrie et Travail

29 avril 1911 - 19 novembre 1911


Retour - Liste Pavillons

Pavillon de la Marine

Pavillon de la Marine à l'exposition de Turin 1911

La Marine n’a jamais manqué à nos expositions; l’exposition de la Marine non seulement a une importance spéciale pour les techniciens, mais elle sert aussi à répandre dans le peuple, dans les masses, le culte de la mer, à rendre familiers à toute la nation les modèles et les noms de nos grands navires de guerre.

Au centre de la galerie, sur une glace bleue couleur de mer, sont disposés en bel ordre tous nos vaisseaux, des modestes croiseurs au Giulio Cesare, au Dante Alighieri, au Leonardo da Vinci, au Conte di Cavour, les géants qui demain descendront pour baiser les vagues. C’est une idée originale et instructive, qui donne d’un coup d’œil la synthèse de nos forces maritimes. Plus loin, des modèles construits sur une plus grande échelle permettent de mieux en étudier l’organisme.

Puis on a reproduit divers éléments d’après différents navires: l’infirmerie du « San Giorgio », le logement du commandant, la cuisine et le four du «Dante Alighieri».
Pour donner une idée exacte de la puissance des navires modernes on a exposé sept canons d’acier, non plus en fac-similé, comme en 1898, mais authentiques, un pour chacun des calibres employés sur nos navires, depuis le plus petit (37 millimètres) jusqu’au plus gros (305 millimètres).

Des collections de photographies, des modèles de bassins, des projecteurs, des moteurs à explosion, complètent l’exposition. L’exposition du Ministère de la Marine est rendue plus entière encore par les expositions spéciales de divers instituts navals: l’Institut hydrographique, l’Académie navale, l’atelier de galvanoplastie, la corderie de Castellamare, le polygone de Muggiano.

Le pavillon de la Marine occupe une superficie de 4000 mètres carrés. Il a été construit en adaptant de nouvelles galeries à l’ancien édifice de la Palestre gymnastique fondée au Valentin en 1844 sous les auspices de Charles-Albert, transformée plus tard en Skating-Ring ; on y avait mis le bureau technique de l’Exposition actuelle pendant les travaux.

©Guide Officiel de l'Exposition Internationale de Turin 1911