Exposition internationale de l'industrie et du travail - Turin 1911

Industrie et Travail

29 avril 1911 - 19 novembre 1911


Retour - Liste Pavillons

Ville de Turin

Ville de Turin à l'exposition de Turin 1911

L’exposition de la Ville de Turin occupe le dernier pavillon des arts décoratifs, vers l’avenue du Jardin botanique; sa grande coupole est haute de 47,50 mètres et sa superficie est de 1400 mètres carrés.

Avec la façade de son pavillon, riche et majestueuse, tournée vers le parc, Turin semble souhaiter la bienvenue aux villes et aux nations sœurs, qui ont accepté son invitation et ont pris part à la fête internationale de l’industrie et du travail.

Le pavillon est composé d’un vaste salon carré, entouré d’une galerie également carrée, avec quatre corps avancés au centre de chaque côté.

L’exposition est très intéressante et sera certainement un sujet d’étude rationnelle et de sincère éloge de la part des Commissions envoyées par les autres Municipalités. Turin qui a vu doubler sa population pendant les cinquante dernières années, a dû résoudre dans ce laps de temps les plus ardus problèmes de l’édilité urbaine, de l’eau potable aux égouts, de l’éclairage au transport de l’énergie électrique, de l’établissement des écoles ouvrières, professionnelles et industrielles à l’écheventrement des quartiers du centre privés d’air et de lumière. La municipalisation d’une partie des tramways électriques, poussés toujours plus vers la périphérie; la construction d’un nouveau palais des postes et des télégraphes, d’un nouveau siège pour la direction des téléphones, le nouveau pont sur le Pô, sont autant de questions brûlantes hier encore, qui ont agité ces dernières années la population turinoise et que le visiteur trouve complètement résolues.

Parmi les dessins et les albums exposés, il faut noter, à cause de son importance spéciale, le relief plastique du bassin de la
Doire Ripaire et du versant français de frontière jusqu’à Briançon et Modane, qui a été fait sur les ordres exprès de la Société électrique et de la Commission municipales des chemins de fer.

Le relief, formé de deux tableaux, l’un de 1,90 sur 2,30 mètres, l’autre de 1x2,30 m. comprend le bassin, très allongé, de la Doire Ripaire et une partie du bassin de ses affluents.

La carte en relief en question permet de suivre sur le terrain tout le développement de l’établissement du service hydro-électrique municipal, avec le canal de Salbertrand à Chiomonte, où fonctionne la station centrale, et avec les lignes de transmission de Chiomonte à Turin.

L’exécution de la carte fut aussi décidée par la Commission des chemins de fer permanente de la Municipalité, parce qu’elle se rattache à la question des passages des Alpes autour de Turin. Naturellement on y a compris la zone où devrait s’ouvrir le nouveau tunnel de base, à pente douce, de Modane à Exilles; sous cet aspect, le relief sera très remarqué par la France, aussi intéressée que l’Italie au nouveau tunnel international.

Le relief est à l’échelle de 1:25.000, pour la planimétrie comme pour l’altimétrie. C’est l’œuvre de M. Dominique Locchi, cartographe connu et apprécié, constructeur d’autres reliefs plastiques, entre autres: la Province de Turin, les Carrières de Piossasco, les Alpes Apuanes, le Lac de Côme, le Trentin, que nous trouverons exposés dans les différents pavillons de l’Exposition.

©Guide Officiel de l'Exposition Internationale de Turin 1911