Exposition internationale de l'industrie et du travail - Turin 1911

Industrie et Travail

29 avril 1911 - 19 novembre 1911


Retour - Liste Pavillons

Japon

Japon à l'exposition de Turin 1911

Restons dans le palais des industries artistiques ; dans la dernière galerie vers le cours Massimo d’Azeglio se trouve l’exposition du Japon.

C’est là son siège naturel; nous serions étonnés qu’il fût ailleurs. L’art d’imprimer un cachet de beauté idéale aux objets de la vie la plus commune, art qu’on est convenu d’appeler industriel, mais qui n’a rien à envier en raffinement à l’art pur, est un produit absolument japonais.

Sauf l’école nipponne moderne, formée de décadents qui imitent les produits d’Europe, les artistes japonais se sont toujours montrés des ouvriers ingénieux, patients, doués du sens le plus exquis des subtiles harmonies de la couleur et de l’élégance décorative du dessin.

La délicate adresse des ciseleurs japonais est tout entière dans les armures, dans les poignées et les garnitures de sabres, dans les manches de couteaux et les fermoirs de bourses, dans les vases de fleurs, dans les parfumeries, dans les réchauds. Leurs qualités esthétiques se révèlent dans les magnifiques étoffes, anciennes et modernes, brochées et brodées, et dans les plus petits objets de bronze, de laque, d’ivoire, de fer, de bois. Car — disons-le une fois de plus, — la gloire de l’art décoratif japonais est de ne pas dédaigner les alliages des métaux les plus communs, les pierres les moins précieuses, mais de leur donner de la valeur et du prix par le fini du travail.

L’Italie (rappelons-le ici pour les étrangers qui, après avoir visité Turin, auraient l’idée de faire le tour de la péninsule) possède une magnifique collection d’objets d’art japonais authentiques: c’est le Musée Chiossone, à Gênes. Formé par David Chiossone, qui fut durant 25 ans à la tête de l’atelier des papiers-valeurs à Tokio, ce musée fut ouvert en 1905 dans le palais de l’Académie Ligustique, place De Ferrari; il possède d’inestimables trésors
en peintures, albums, estampes (plus de 3000 ). collections d’étoffes, armures, ouvrages ciselés et sculptés les plus variés.

©Guide Officiel de l'Exposition Internationale de Turin 1911