Retour - Liste Pavillons

Marine de Commerce Autrichienne



Sous une draperie de bannières multicolores, se trouve la salle où est exposée une collection bien organisée de tous les objets relatifs à la marine de commerce autrichienne. Tout le monde n'ayant pas l'occasion de voir la mer ni le mouvement naval d'un port, on pourra tirer beaucoup de profit de cette exposition spéciale si instructive, dont les objets sont envoyés par le gouvernement maritime, le "Stabilimento tecnico", et le "navale adriatico" de la société adriatique des navigateurs et, en partie, par des fabricants d'appareils maritimes. On remarque, d'abord, les modèles de navires, la plus grande partie en coupe diagonale, où tous les détails sont reproduits minutieusement.

En dehors des modèles de quelques vaisseaux de guerre fort remarquables, on remarque encore dans ce groupe les modèles de toutes les vingt-trois exposes de navires de la marine de commerce autrichienne, et sur chaque modèle se trouve les noms et le nombre des navires de la même espèce, dont les marine autrichienne dispose. Au fond de la halle, on aperçoit les imitations plastiques des carénages, des chantiers, des docks de Trieste, avec les parties du port qui en font partie, les môles et les chantiers, avec différents modèles pour étudier les diverses phases de la construction des vaisseaux. Nous voyons, ici, les habitants écaillés de la mer, en grandeur naturelle, parmi lesquels se trouvent aussi plusieurs espèces de requins, qu'on a rencontrés depuis plusieurs années dans les eaux de Trieste. On trouve en grande quantité, des câbles de chaque épaisseur, des filets pour prendre les poissons, toute espèce d'articles pour la fabrication des navires, plusieurs espèces de sondes à examiner les profondeurs de la mer, des vêtements de plongeurs imperméables, avec le casque en métal, etc, etc.

Ce n'est, du reste, pas la seule exposition que la marine autrichienne ait faite; le Lloyd de Trieste a érigé un pavillon particulier, et la marine hongroise est représentée d'une manière très remarquable dans la galerie hongroise du Palais de l'Industrie.

©L’Exposition Universelle de Vienne 1873