Retour - Liste Pavillons

Tunnel du Mont-Cenis



L'Italie, qui brille déjà à l'Exposition de Vienne par de magnifiques produits artistiques (de très belles oeuvres de sculptures en marbre et en bois, des mosaïques superbes, d'admirables vases en majolique de Bologne), est aussi entrée dans le concours universel des nations, sur le terrain des productions techniques, avec une des plus grandioses entreprises des temps modernes. C'est une très heureuse idée qu'a eue la direction du chemin de fer de la haute Italie, de faire édifier dans le Palais du Prater un modèle de percement des Alpes par le Mont-Cenis, cette oeuvre gigantesque achevée en 1871 avec le concours de la France. Ce fac-similé du tunnel du Mont-Cenis est établi à travers les galeries de la Suisse et de l'Italie; la partie brute du travail est terminée, il représente l'entrée sud du tunnel près de Bardonnèche. La porte d'ouverture en pierre est imposante et rappelle par ses dimensions massives les colossales constructions de l'ancienne Egypte. Seulement, tandis que les pyramides des Pharaons sont des monuments perpétuels de despotisme et d'égoïsme, la percée du Mont-Cenis est l'éclatant témoignage et le plus grand triomphe des efforts combinés de la science et de l'art technique, pour le bien de l'humanité.

L'exécution du modèle, à Vienne, a été dirigée, sous les ordres de la direction du chemin de fer, par l'ingénieur Giovanni del Favore, qui a fait une copie très fidèle de la magnifique création des trois ingénieurs si renommés : Sommelier, Gratoni et Grandis. Dans ce tunnel en réduction, on n'a rien oublié, pas même la cabine ou pavillon qui est à l'entrée et où se trouvent les gardiens, avec des ouvriers du chemin de fer. Quand l'intérieur sera fini, on y placera la machine de l'Express avec son tender, un fourgon avec un réservoir à gaz, et un wagon avec lits.

Le tunnel de l'Exposition est ouvert aux visiteurs depuis le 26 mai, et attire naturellement beaucoup de monde, désireux de jouir du charme de franchir, à pied, un tunnel aussi gigantesque…., en très peu de temps. Les personnes qui ont vu l'original affirme, du reste, que la copie est très bien réussie.

Afin de donner à nos lecteur une idée de ce gigantesque travail, nous mettons sous leurs yeux les chiffres suivants: la longueur réelle et effective du tunnel est de 12233,55 mètres, l'ouverture du sud est située à une hauteur de 1291, 52 mètres; celle du nord à 1158,96 mètres; le point culminant est à 1294,59 mètres au dessus de la mer. Il y a la place pour deux rails, et les trains peuvent circuler librement, avec un espace suffisant pour la ventilation. Le diamètre du travers forme un arc à corbeille, avec sept centres, dont la plus grande largeur est de huit mètres. La hauteur de la galerie, à partir du sol jusqu'aux pierres de la voûte, comporte six mètres.

Tout le tunnel, à une très petite exception, est revêtu de pierres; pour ce travail de maçonnerie, il a été employé 120000 mètres cubes de pierres, 16000 mètres de briques et 20000 quintaux de chaux. On a extrait, ensemble, des carrières et des mines 3333 mètres cubes de matériaux. La masse de poudre brûlée, pour cette extraction, représente plus d'un million de kilogrammes.

©L’Exposition Universelle de Vienne 1873