Retour - Liste Pavillons

Maison Pêcheurs Norvégiens


Maison Pêcheurs Norvégiens à l'exposition de Vienne 1873

L'emploi exclusif du bois semble appartenir aux races indo germaniques. Les Russes, les Suédois, les Norvégiens ne se servent que du bois, sauf quelques exceptions dans leurs constructions.

La maison norvégienne, comme la ferme suédoise, est séparée du sol par un soubassement en pierre offrant deux avantage : le premier, d'isoler la maison du sol lui-même, qui presque toujours, pendant l'hiver, est recouvert de glace et de neige; le second de ménager dans le sous-sol une sorte de cave d'une grande utilité.

Les parois de la maison sont composées de sapin, dont deux côtés sont légèrement équarris, placés horizontalement les uns sur les autres, les côtés équarris posés à plat et les surfaces arrondies tournées vers le dehors et le dedans.

Au-dessus, s'élève le toit, en avant, protégeant le devant et le derrière de la maison.

Dans la ferme suédoise, un escalier extérieur, permet de monter à l'étage supérieur, dont les chambres servent de dortoir.

Un large four à pain sert pour la cuisine et réchauffe la chambre, contre laquelle viennent se briser les âpres rafales du vent du nord.

Les types norvégiens sont dus au talent de M. Sodermann, de Stockolm, qui a fidèlement copié la nature et a évité de faire de ces poupées raides, aux yeux de verre écarquillés, qui sont d'un aspect repoussant. Ses paysans semblent pleins de vie, et ils sont groupés de façons à bien rendre les scènes populaires si touchantes de la Norvège.

©L’Exposition Universelle de Vienne 1873