Retour - Liste Pavillons

Empereur de Rusie


Empereur de Rusie à l'exposition de Vienne 1873

Le pavillon russe s"élève dans le parc à peu de distance du pavillon égyptien et du pavillon turc, comme dans le Palais sont voisines les expositions de ces trois pays.

L'aspect du pavillon russe est tout fait grandiose.

L'entrée en est précédée d'un porche à quatre arcades, dont la quatrième, engagée dans la construction, encadre la porte d'entrée. Le rez-de-chaussée, éclairé par des baies à plein cintre très ornées et séparées entre elles par des demi-colonnes engagées, est couvert en terrasse. Du jardin, un escalier en bois décoré d'une rampe massive très travaillée conduit à cette terrasse qu'ombragent de grands arbres et qu'entoure une balustrade en tout semblable à la rampe de l'escalier, qu'elle continue.

Ce rez-de-chaussée est surmonté d'un étage en retrait, composé de deux parties. C'est d'abord une tour, carrée à sa base, puis octogonale, se terminant par une flèche aiguë, à la pointe de laquelle, ailes déployées, se dresse l'aigle impérial à deux têtes. Cette tour s'appuie sur le vestibule du rez-de-chaussée. Puis, derrière la tour et adossé contre elle, vient un bâtiment carré percé sur trois faces de cinq baies accolées et coiffé d'un dôme à bulbe à quatre pans, sur le haut duquel court de bout en bout une arête finement découpée.

Tel est ce pavillon d'un très grand aspect et bien digne de figurer dans ce coin du Parc consacré à l'Orient, auquel il se rattache, et où l'on voit, entre les coupoles du pavillon turc et de la fontaine d'Achmet, pointer dans le ciel les minarets du pavillon égyptien.

©L’Exposition Universelle de Vienne 1873