Retour - Liste Pavillons

Espagne


Espagne à l'exposition de Vienne 1873

Architecte(s) : MM. José Castro et Serrano, Don J.F. Riano et D. Lorenzo Alvarez et Capra.

Ce pavillon est formé de deux rectangles parallèles, de 22 mètres de long sur 8 mètres de large, unis entre eux par un autre de 24 mètres sur 10.

L'entrée du pavillon a lieu par un escalier situé au centre de la façade principale, ainsi que le fait voir notre dessin.

Au re-de-chaussée, à droite et à gauche du vestibule, se trouvent six salles, pour l'exposition des objets divers, et deux autres placées en outre à la façade postérieure, qui ont une entrée particulière et permettent l'installation des bureaux du commissariat et du jury espagnol.

Le rez-de-chaussée communique avec le premier étage par un spacieux escalier placé sur la façade postérieure.

Le premier étage est composé de trois magnifiques salons, dont la superficie correspond exactement à celle des trois rectangles dont se compose l'étage.

Le style adopté pour la façade est mauresque, et l'auteur du projet s'est souvenu fidèlement des constructions de ce genre, conservées à Tolède, à Talavera et autres points de l'Espagne où l'on admire ces façons et ces arcs de briques festonnées, si originales et qui témoignent de l'application que les chrétiens espagnols firent de l'architecture arabe, au quatorzième siècle et au commencement du quinzième.

Ils ne jugèrent point à propos de charger ce style de l'opulence mauresque, mais ils parvinrent, en échange, à lui donner une noble élégance, fille de la sévérité, et démontrèrent, à la fois, que quelques grossiers que soient les matériaux employés pour la construction, on peut arriver avec eux, en les employant convenablement, à un degré de beauté digne d'attention et d'étude.

Les rectangles de côté, parallèles, sont représentés dans l'élévation du dessin; ils reçoivent la lumière par les fenêtres des trois façades; elles sont simples, au rez-de-chaussée, et jumelées à chacune des salles du premiers étage : les cavités de ces fenêtres sont formées d'arcs festonnés du style de l'époque.

Au rectangle central existe, dans la façade principale et à son centre, le grand arc d'entrée, et une baie à chaque côté; au-dessus se trouve une grande galerie couverte, dont les baies forment des arcs de même genre; les baies de derrière correspondent à celles du devant.

Le style étant donné, la construction devait, naturellement, être faite de briques, à l'extérieur; mais, arrivée à Vienne, la commission espagnole rencontra tant de difficulté de temps et d'exécution, qu'elle fut obligée de se conformer au mode de construction employé pour les pavillons des autres nations, la menuiserie. Ceux qui connaissent ce genre de construction allemande, affirment que l'on est arrivé à une telle perfection dans la l'imitation des autres matériaux, qu'une fois l'édifice terminé, il était impossible de distinguer s'il était fait en briques ou non.

Cependant, il est à regretter que, connaissant le style, il n'ait pas été possible de vaincre les difficultés qui s'opposèrent à ce que le pavillon fût fait en briques, selon le projet, pour que les Allemands aient pu apprécier la manière de construire, avec la décoration en briques, que nous léguèrent nos ancêtres, et qui est si généralement employée en Autriche et en Hongrie.

Il est bon de prévenir que toute la décoration des façades du pavillon est formée du même matériel employé dans l'oeuvre; les corniches épaisses et les autres ornements de l'entrée sont en briques.

MM. José Castro et Serrano, Don J.F. Riano et D. Lorenzo Alvarez et Capra, furent chargés du projet du pavillon; ils font partie de la commission générale des Beaux-Arts.

©L’Exposition Universelle de Vienne 1873