Exposition Universelle et Internationale de Bruxelles 1910

23 avril 1910 - 1 novembre 1910


Retour - Liste Pavillons

La Fermière

La Fermière à l'exposition de Bruxelles 1910

L’inauguration du Pavillon de la Fermière eut lieu le Samedi 14 mai , dans l’après-midi.

Les invités ont été reçus par le président du comité exécutif, M. Maenhaut, député de Gand, entouré des membres du comité, MM. De Vuyst, le chevalier de Spirlet, Charles Clément, Staadt, Giele, etc.

Parmi les personnalités qui assistaient à la cérémonie citons M. Beco, gouverneur du Brabant ; MM. le duc d’Ursel ; Storms, du commissariat-général ; Cartuyvels, directeur-général au ministère de l’agriculture, Nerinckx, etc.

Ceux qui ont conçu l’idée d’édifier ce coquet pavillon, entendent faire remarquer qu’en embellissant les intérieurs ruraux, on suscitera chez la femme des « vocations » et le désir de se consacrer aux travaux de la ferme.

D’aucuns trouveront sans doute que les mobiliers exposés sont assez peu en rapport avec leur destination et que, sous un ministère qui n’entend à aucun prix instaurer l’instruction obligatoire et développer l’enseignement dans les campagnes, des bureaux aussi perfectionnés que ceux que l’on nous fait admirer ici viendront mieux à point à un ministre qu'à un fermier ou à une fermière. Il est à souhaiter qu’un jour viendra où les demeures rurales seront—comme le pavillon que l’on vient d’inaugurer — enjolivées de bibelots et parées comme des cottages anglais. Tout ce qui pourrait apporter à la ferme plus de confort et de beauté est réuni ici, ainsi que tout ce qui concerne — dit le prospectus — la mission de la femme en agriculture.

Des écoles ménagères exposent, dans ce pavillon, leurs méthodes d’enseignement agricole ; on a assemblé ce qui touche à l’alimentation du cultivateur, aux vêtements, etc. Tout cela est mis en valeur de façon agréable et aménagé avec goût.

Après le discours d’ouverture de M. Maenhaut, soulignant l’importance de l'œuvre entreprise, a commencé la visite du pavillon, dont les stands dénotent un remarquable souci de bon goût et de coquetterie.

©Exposition Bruxelles 1910