Exposition Universelle et Internationale de Bruxelles 1910

23 avril 1910 - 1 novembre 1910


Retour - Liste Pavillons

Jockey-Club

manque image

Le gracieux pavillon, en style Louis XIV, érigé dans le Palais de l’Agriculture par les soins du Jockey-Club de Belgique, a reçu également la visite inaugurale de M. Schollaert, ministre de l’intérieur et de l’agriculture, et de M. Armand Hubert, ministre de l’industrie et du travail.

MM. Goossens, président du groupe de l’agriculture et de l’horticulture ; le baron d’Huart, commissaire-général du groupe de l’agriculture ; Cartuyvels, inspecteur général au ministère de l’agriculture ; Julien Schlim, directeur au ministère de intérieur et de l’agriculture, et une foule d’autres notabilités accompagnaient les ministres.

M. Fernand Coppée, le sympathique président du Jockey-Club, entouré des membres du comité, a souhaité la bienvenue aux ministres en ces termes :
« Messieurs les ministres,
» Le comité du Jockey-Club se félicite et vous remercie de l’honneur que vous voulez bien lui faire en venant visiter son pavillon.
» Tous, nous savons l’intérêt que vous portez aux choses agricoles et particulièrement à l’élevage, mais lorsqu’en Belgique on parle d’élevage il ne s’agit généralement que du cheval de gros trait, dont certes l’éloge n’est plus à faire et dont la renommée est universelle, et pourtant nos chevaux de pur sang ont aussi leur valeur pour ne pas dire leur nécessité, au point de vue de la défense nationale et la place qu’ils occupent dans notre cheptel augmente chaque année.
» Le Jockey-Club n’a pas seulement pour mission de réglementer les courses, il est chargé, officiellement même, depuis quelques années, de la direction de l’élevage des chevaux de la race pure et de la tenue du Stud-Book, aussi, à l’occasion de l’Exposition universelle, a-t-il cru de son devoir de présenter son œuvre, de faire connaître les progrès accomplis, les résultats obtenus depuis 40 ans par la seule initiative de nos éleveurs si dévoués, placés sous son contrôle.
» Les statistiques que nous avons fait dresser et que nous présentons, établissent que nous avons actuellement dans nos établissements d’élevage 40 étalons de race pure, 420 juments et que les naissances annuelles se chiffrent par 250 produits,
» Quant à la valeur de ceux-ci, les prix atteints par ceux mis en vente comme yearlings
en sont la meilleure preuve et nos succès récents dans les épreuves internationales marquent également les progrès accomplis.
» Aussi, messieurs les ministres, nous avons le droit de croire que notre œuvre n’a pas été inutile au pays et que nous avons contribué pour notre part au développement de sa richesse et de sa prospérité. »

Ces paroles ont été chaleureusement applaudies.

Les ministres ont dit quelques mots aimables de remerciement et se sont reposés dans le pavillon du Jockey-Club, vraie petite merveille garnie d’un mobilier ravissant, du goût le plus raffiné.

Ils se sont arrêtés longuement devant les superbes aquarelles de Clarys, qui montrent d’une façon charmante la progression sûre et rapide de l’élevage du pur sang dans notre pays.

©Exposition Bruxelles 1910