Exposition Coloniale Internationale de Paris 1931

6 mai 1931 - 15 novembre 1931


Retour - Liste Pavillons

Lait "OF-CO"

Lait

© G. L. Manuel Frères

Le lait OF-CO, provenant exclusivement d’étables officiellement contrôlées, offre le maximum de garantie qui puisse être donné au consommateur.

Le Contrôle Officiel, organisé par décision ministérielle du 15 novembre 1927, et qui seul permet de mettre en vente des laits sous la dénomination “ LAIT PROVENANT D’ÉTABLES OFFICIELLEMENT CONTROLEES”, s’exerce sous la responsabilité des Préfets et des Conseils d’Hygiène, qui autorisent les étables susceptibles d’être agréées.
Les Services Vétérinaires départementaux et locaux inspectent périodiquement et inopinément les vacheries et les vaches, surveillent l’alimentation du bétail, n’admettent que des vaches sélectionnées, en parfaite santé, tenues constamment en état de propreté absolue, étrillées, lavées et bien soignées, ne permettant la mise en vente du lait que s’il est récolté, traité et manutentionné dans les conditions d’aseptie et de propreté la plus méticuleuse.

Le personnel préposé aux diverses manutentions, depuis la production jusqu’à la livraison, est soumis à l’examen médical périodique, les inspecteurs n’autorisant la présence que d’ouvriers présentant toutes les garanties.

Le lait voyage obligatoirement sous cachet du producteur, de la ferme à la Laiterie. Cette Laiterie est placée sous la surveillance permanente d’agents du Ministère de l’Agriculture.


LIVRAISON DU LAIT “ OF-CO ”

Les laits produits sous cette surveillance sont soumis, immédiatement après la traite dans les fermes, à l’action du froid, et n’atteignent jamais une température supérieure à 90. Dès leur arrivée à la Laiterie, ils sont traités, soit par une nouvelle réfrigération, soit par pasteurisation basse.

Ces laits son immédiatement mis dans des flacons stérilisés avant remplissage, hermétiques et inviolables, ne pouvant servir qu’une fois.


LE LAIT « OF-CO ”
provenant d'étables officiellement contrôlées présente donc des garanties de tout premier ordre, inconnues jusqu’à ce jour.

La Laiterie OF-CO, inaugurée le 29 décembre 1930 par le Ministre de l’Agriculture, a mérité l’appréciation suivante de M. Eugène Roux, Directeur des Services scientifiques de la Répression des fraudes :
“ La surveillance officielle des étables est, dans les conditions “ actuelles, le maximum de garantie qui puisse être donné au consommateur. ”

Pour les Colonies : Le Lait OF-CO en poudre, présente lés mêmes garanties.

©Livre D'Or - Exposition Coloniale Internationale - Paris 1931