Exposition Coloniale Internationale de Paris 1931

6 mai 1931 - 15 novembre 1931


Retour - Liste Pavillons

Presse Coloniale

Presse Coloniale à l'exposition de Paris 1931

© Ch. Manuel Frères

Architecte(s) : Blanche

En bordure de la route de ceinture du Lac Daumesnil, le Pavillon de la Presse Coloniale, surmonté d’une tour élancée de style annamite, met à la disposition du public une collection de tous les périodiques coloniaux.

Les organisateurs de l’Exposition Indochinoise de Vincennes ont voulu associer de la façon la plus intime à cette manifestation les journalistes coloniaux de la France et d’Extrême-Orient, qui n’ont cessé d’être de bons ouvriers d’une active propagande en faveur de la Métropole Seconde. C’est à ce désir que correspond la création d’un pavillon de la Presse Coloniale, qui est la Maison de tous les publicistes dont l’œuvre est consacrée aux Possessions d’outre-mer.

Edifié à côté du Pavillon du Laos et en face de celui du Commissariat, le Pavillon de la Presse Coloniale peut se réclamer de ce dernier par son architecture, qui allie heureusement les lignes du style annamite aux exigences de confort de la construction moderne. Surmonté d’une tour élancée qui rappelle un de ces frêles pagodons que l’on aperçoit, émergeant d’une rizière, au pays du Sud Pacifié, il comporte un bâtiment de deux étages qui couvre une superficie de 80 m2. environ, soit 8 m. de profondeur sur 10 m. de façade. Le rez-de-chaussée est entièrement réservé au Syndicat de la Presse Coloniale, tandis que le premier étage abrite les journaux français et indigènes de l’Indochine. Ce bâtiment a été conçu par M. Blanche, l’architecte distingué qui a présidé à la délicate et remarquable reconstitution du groupe central d’Angkor.

Possédant un Pavillon indépendant au cœur même de la Section Indochinoise, les membres de la Presse Coloniale et de la Presse Indochinoise ont ainsi à leur disposition un poste d’observation de premier ordre et un centre de réunion, qui leur rend plus facile et plus légère la belle tâche de propagande qu’ils poursuivent pour l’avenir de la plus grande France.

©Livre D'Or - Exposition Coloniale Internationale - Paris 1931