Retour - Liste Pavillons

Bois Coloniaux - Expo Paris 1931

manque image
Architecte(s) : Leroy et Gury

Artisans du bois, qui êtes les dépositaires des magnifiques traditions françaises et dont les meubles ont conquis l'univers par leur style, voici étalé devant vous un catalogue vivant et formidable des plus belles matières destinées à votre talent, à votre habileté. Vous n’êtes pas de ceux qui croient que l’Afrique est un désert piqueté de rares palmiers. Vous savez que, chaque année, vos seules colonies des pays noirs vous fournissent des quantités considérables d’acajou, d'okoumé et de bois si divers que l'énumération de leurs qualités et de leurs emplois nécessiterait à elle seule un livre.

Les pays étrangers, et surtout l’Amérique, se sont littéralement jetés sur nos forêts tropicales. Si bien que les exportations de l'Afrique seule sont passées de 32.000 tonnes en 1919, à 533.000 tonnes ou 800.000 mètres cubes en 1928, dont les deux cinquièmes seulement viennent en France. C'est que nous en sommes toujours restés à l'époque où les “ bois des Iles ” étaient rares, transportés sur de petits voiliers, sous les épices et le sucre, grevés des risques de la mer et de la piraterie. L'acajou était alors un bois luxueux en face des forêts de chênes dont la France était riche. Aujourd’hui l'acajou et l'okoumé sont, au contraire, d’un moindre prix que le chêne et le pitchpin du Nord.

Puisse cette Exposition vous convaincre, cher Visiteur, que vos portes, vos parquets et vos meubles pourraient êtres faits de ces bois prestigieux que !a nature tropicale recrée sans cesse et à bon compte, avec leurs figures et leurs moires toujours renouvelées.

©Guide officiel - Exposition Coloniale Internationale - Paris 1931