Retour - Liste Pavillons

Rotonde



La Rotonde, le plus vieux bâtiment industriel de Vancouver qui, il y a un siècle, servait d’atelier de réparation pour les locomotives à vapeur présente “L’Ingéniosité à son apogée”. Commanditée par la Compagnie Pétrolière Impériale Ltée et EXPO 86, elle vient d’être magnifiquement restaurée.

Au dépôt de la Rotonde, se trouve la locomotive N° 374 du CP qui amena le premier train transcontinental de voyageurs jusqu’à Vancouver.

Ce pavillon thématique souligne l’oeuvre des pionniers des transports, dont le sens de l’aventure et de la découverte a permis à l’humanité de passer de l’âge de la vapeur à celui de l’aviation en moins d’un siècle. L’exposition de la Rotonde a été conçue par Art Centrum/Studio Shape, la compagnie tchécoslovaque qui avait réalisé le remarquable pavillon de la Tchécoslovaquie à Expo 67.

À l’entrée de la Rotonde d’Esso, se trouve un sémaphore rotatif géant, symbole des premiers dispositifs de signalisation. Située elle dans l’allée centrale d’EXP086, une autre sculpture, autre sémaphore conçu par l’artiste Robert McKechnie, salue les passagers du Monorail lors de leur passage.

Une immense roue de locomotive occupe l’ancien Atelier Diesel où des amuseurs conduisent des véhicules bizarres qui n’ont jamais dépassé le stade de l’invention. En regardant par des télescopes, les visiteurs assistent à de courts films d’animation portant sur des moyens de transport réels ou imaginaires.

Dans le Corridor rétrospectif, des statues dorées représentent des inventeurs et leurs machines farfelues.

Dans le hall, on peut admirer une collection de véhicules rares, dont une Benz Victoria 1893 et la Bugatti la plus ancienne, construite en 1912, ainsi qu’une reproduction en état de marche de la locomotive Rocket, qui inaugura l’ère des chemins de fer en 1829.

La Machine Géante, en forme de moteur d’avion ancien, abrite un théâtre de 160 places où un film réalisé à partir d’archives du monde entier témoigne des moments heureux et tragiques de quelques pionniers de la technique au début du siècle.


LA GALERIE D’HOLOGRAPHIE
La Galerie d’holographie de la Rotonde présente l’exposition Images spectrales, la plus imposante du genre. C’est Michael Snow, un des artistes canadiens les plus connus, qui a créé les quelque 50 hologrammes de cette exposition.

Images tridimensionnelles créées par laser et photographie, les hologrammes illustrent le phénomène de la parallaxe et changent d’aspect quand l’observateur se déplace. Snow traite des paysages, natures mortes et portraits avec cette technique avant-gardiste.

Découverte en 1940, l’holographie est plus qu’un instrument artistique et est aussi utilisée dans la recherche médicale et industrielle. Toutefois, il fallut attendre la mise au point du rayon laser pour pouvoir utiliser cette technique.


LOCOMOTIVE PEOPLE #4

Les visiteurs peuvent monter à bord de la sculpture Locomotive People #4, symbole de mouvement, d’énergie, de progrès et d’esprit créateur.

Cette sculpture se compose de quatre silhouettes grandeur nature en métal, placées dans trois cabines de plexiglas transparent et d’acier inoxydable poli dans lesquelles les visiteurs peuvent entrer.

L’artiste torontois Miho Sawada a voulu exprimer l’idée de passage, à partir du concept du pont qui permet aux gens de franchir un obstacle naturel. En Europe ils abritent aussi des boutiques et des habitations. Locomotive People #4 symbolise le pont en tant que lieu de passage, de rencontre et d’échange.

©Guide Officiel - Expo'86