Retour - Liste Pavillons

Village Sénégalais


Village Sénégalais à l'exposition de Liège 1905

Cent cinquante indigènes parquaient au village noir dont l'appropriation très juste donnait l'illusion de quelque groupement indigène du continent africain.

C'étaient d'abord les petites cases couvertes de paille entre lesquelles serpentaient les ruelles tortueuses; on remarquait ensuite le monument public ou l'édifice national, un simple hangar recouvert de paille. On y donnait des fêtes et les griots chanteurs y venaient exercer leur art. Dans une suite de cases, divers artisans exerçaient leurs métiers; on y voyait le bijoutier, le cordonnier, les tailleurs, les dessinateurs; sous un hangar, un maître d'école tentait d'expliquer une leçon à ses petits élèves, plus occupés à suivre de l'oeil les mains des visiteuses.

Dans un coin, une femme pilait du riz, l'enfant attaché au dos; un Sénégalais accompagnait ses prières de rite mahométan de pratiques étranges. C'était un village noir dans sa vie de tous les jours.

©Livre d'Or de l'Exposition Universelle de Liège 1905