Retour - Liste Pavillons

Pont Alexandre III - Les Boutiques


Pont Alexandre III - Les Boutiques à l'exposition de Paris 1925

Architecte(s) : Maurice Dufrène

Le pont Alexandre-III a été couvert dans toute sa longueur par deux galeries d’une largeur de 5 m. 50 abritant quarante boutiques, occupées par les industries de luxe présentant les diverses manifestations de l’actuelle renaissance de nos arts appliqués.

Ces boutiques sont à double façade, les unes regardant la Seine et donnant sur un passage de six mètres de largeur entre le parapet et leurs devantures, les autres regardant la chaussée et faisant face à la galerie parallèle à la première.

Ces boutiques se présentent, tantôt dans le sens longitudinal et tantôt dans le sens transversal, selon qu’elles sont sur les grands côtés des galeries ou donnent sous les grands arcs qui, au nombre de trois, percent chacune des galeries.

Ces grands arcs sont établis pour aérer l’ensemble architectural, pour permettre le passage de la chaussée au trottoir et pour laisser de tous les côtés la vue s’étendre sur les rives de la Seine, soit vers l’admirable
perspective du Louvre, soit du côté de Passy et du Trocadéro.

L’architecture de ces deux galeries comprend de hauts pylônes de 11 mètres au centre et de 6 mètres aux extrémités, au nombre de quarante-huit pour l’ensemble du pont, alternant avec les boutiques et servant de piles aux grands arcs d’accès. Ces pylônes, très architecturaux de ligne, sont très simples de décor, la note de détail intéressante étant reportée dans les tympans des grands arcs et dans les motifs, en relief sur fond or, placés au-dessus de chacune des boutiques.

La couleur générale du pont est un gris pierre soutenu, rehaussé de parties vert sombre et or, avivé de rouge.
Le soir, on voit les illuminations des quarante-huit pylônes et les rayons des phares qui s’entre-croisent au-dessus du pont en une énorme résille d’argent. Chacun des pylônes reçoit, en outre, des panneaux lumineux, et le dessus des arcs est constellé de cabochons et de motifs lumineux. Certains modes de publicité lumineuse, d’effets nouveaux, se trouvent représentés. Ces motifs complètent l’ensemble de décoration lumineuse du pont et soulignent, le soir, son architecture générale.

Les boutiques sont décorées de diverses façons par des artistes différents et présentent une variété qui donne à l’ensemble du pont plus de vie et de fantaisie.

Les grands couturiers, les bijoutiers, les orfèvres, les fourreurs, les éditeurs d’art, sont les principaux locataires des boutiques.

La décoration et la transformation du pont Alexandre-III sont dues à Maurice Dufrène, l’architecte-décorateur qui dirige les travaux d’art de l’atelier « La Maîtrise ».

©La Science et la Vie - 1925