Retour - Liste Pavillons

Espagne


Espagne à l'exposition de Paris 1925

Architecte(s) : Pascual Bravo

Le pavillon espagnol, situé au Cours la Reine, occupe une superficie de 160 mètres carrés. M. Pascual Bravo, professeur de l’Ecole d’Architecture de Madrid, en a été l’architecte.

Il est de style classique espagnol-mauresque modernisé. Des carreaux de faïence, des céramiques et des fers forgés, fabriqués en Espagne, en ornent la construction aux lignes élégantes.

A l’intérieur, la lumière est tamisée par un vitrail formant toiture et représentant les armes d’Espagne entourées de la Toison, œuvre d’art due au célèbre peintre des Canaries, Nestor. Au milieu, une fontaine de céramique, fabriquée à Séville. D’autres vitraux, dont les modèles sont de M. Muguruza, également professeur de l’Ecole d’Architecture de Madrid, ornent une des salles du pavillon exclusivement réservée à la province de Guipuzcoa. Ils représentent une « traînière » basque, dont l’équipage est une fidèle interprétation des types de cette vieille race.

L’exécution du toit et de tous les vitraux d’art est due à la fabrique Maumejan, de Madrid.

Les fers forgés et grilles des fenêtres et des portes ont été ouvrés par M. Juan José, serrurier de Madrid, et par M. Julio Pascual, de Tolède.

Au Grand Palais, l’Espagne possède, au rez-de-chaussée, une élégante installation pour recevoir des œuvres isolées d’artistes espagnols, principalement de Valence et de Séville. Pour cette dernière région, l’architecte andalou, M. Traver, a établi le projet d’une originale cuisine sévillane qui attirera certainement l’attention. Tout près, on admirera une rotonde décorée par les frères Masriera, de Barcelone, tous deux bien connus, l’un pour ses travaux d’orfèvrerie, l’autre pour ses tableaux et décors.

Au Grand Palais, également, les Ecoles d’Arts Industriels et la Société Centrale des Architectes exposent des projets et des modèles d’études.

Enfin, le décor de la galerie Saint-Dominique des Invalides, réservé à la Catalogne, est du décorateur S. Marco, président de l’Aide de l’Art Décoratif de Barcelone et l’un des organisateurs de l’Exposition du Meuble, qui eut lieu en cette ville en 1923, et à laquelle l’industrie française du meuble et les industries qui s’y rapportent prirent part.

©La Science et la Vie - 1925