Exposition Internationale des Arts Décoratifs et Industriels Modernes de Paris 1925

Arts Décoratifs et Industriels Modernes

28 avril 1925 - 25 octobre 1925


Retour - Liste Pavillons

Monaco

Monaco à l'exposition de Paris 1925

Ciment par Montcocol; marbrerie par Lorenzi; sculpture & staff par Chiavacchi, Brobeker & Bosco; peinture par Camia & Franco; poterie par Saissi. Sgraffites, par J. Bouchon.
Architecte(s) : Médecin

Monaco à l'exposition de Paris 1925

Peinture par Wéry.
Architecte(s) : Médecin

Texte du livre "Arts décoratif & industriels modernes" de 1925

Un casin sur la Côte d’Azur. Sans s’inspirer littéralement des manières locales de bâtir, l’architecte Julien Médecin avait su réaliser une œuvre des plus expressives. Elle évoquait la côte méditerranéenne & l’élégance moderne d’une résidence de luxe.

Au-dessus des trois portes de la façade principale, des graffites, largement tracés par Joseph Bouchon, montraient les ressources offertes, pour la sobre ornementation des surfaces nues du béton, par un procédé de décoration rapide dont, l’Italie a donné maints exemples. Dans un salon, notre compatriote Emile Wéry, homme du Nord attiré par la lumière, avait peint à la détrempe, avec une charmante fraîcheur d’imagination, les thèmes inépuisables des fruits & des fleurs, du soleil jouant dans les feuillages. Des bas-reliefs de staff, de si discrète saillie qu’ils semblaient plutôt gravés que sculptés, rappelaient aux murs du hall les plaisirs des sports. Ils étaient l’œuvre de Chiavacchi.