Retour - Liste Pavillons

Fontaines


Fontaines à l'exposition de Liège 1939

© Sentroul

Les FONTAINES DE L'ALLÉE CENTRALE présentaient certaines particularités communes. Tout le matériel d'éclairage devait fonctionner entièrement noyé, ce qui nécessita des constructions spéciales. Les lampes immergées étaient de 500 W. orientables à volonté et attachées en général par groupe de dix à un tringlage dont la hauteur était réglable. Les projecteurs également immergés étaient de 1.500 W. et pouvaient aussi être orientés dans toutes les directions. Au total, on a utilisé mille cent sept lampes et trente-huit projecteurs.

Chacun des quatre motifs (Voûte d'eau, Motif central, Hémicycle et Jardin d'eau) possédait sa salle de pompe installée sous terre. Un système spécial permettait de maintenir le niveau d'eau de manière à ce que les appareils immergés soient constamment recouverts d'eau.
On sait que la VOÛTE D'EAU surplombait la rivière artificielle qui serpentait à travers toute l'allée. Elle était formée par une série de jets partant de deux poutres tubulaires formant le plafond du motif. En outre, à la base de chacun des bassins latéraux se trouvait une tuyauterie portant une série d'ajutages « de pulvérisation », dont le rôle était de former un fond à la voûte vue des barquettes naviguant sur la rivière.

La pompe, du type hélicoïde, assurait un débit horaire de 960 m3, à une hauteur manométrique de 8 mètres en tournant à 1.460 t/m. Le moteur qui l'entraînait était triphasé à bagues d'une puissance nominale de 52 CV.

Un dispositif spécial permettait d'obtenir une parfaite synchronisation de tous les jets. Le maximum de luminosité était réalisé au moyen de deux cent cinquante lampes de 500 W.

Le MOTIF CENTRAL était situé non loin de là, au milieu de l'ensemble décoratif. Il comportait une plate-forme circulaire de 21 mètres de diamètre d'où l'on jouissait d'une vue idéale sur tout le jardin d'eau. On y avait accès par des rampes courbes de faible inclinaison.
Le bassin central avait un diamètre de 17 m. 50. Du milieu, s’élançait à quelque 30 mètres de hauteur le jet principal qui, à la sortie de la tuyère avait le diamètre énorme de 102 mm. Il était constitué de façon à produire une émulsion d'air et d'eau dont le pouvoir réflecteur amplifiait encore l'effet spectaculaire lorsque les projecteurs s'illuminaient.

L'installation comprenait une pompe du type centrifuge débitant 720 m3 à l'heure, à une hauteur manométrique de 30 mètres : en tournant à 1.460 t/m, le moteur triphasé à bagues développait une puissance de 115 CV.

La pièce centrale, en béton, abritait l'ajutage et douze projecteurs immergés de 1.500 W. Au pied des pilastres supportant la plate-forme circulaire, seize caissons de marbrite cachaient seize projecteurs identiques : de sorte que le jet central était éclairé par vingt-huit grands projecteurs. La circonférence intérieure de la plate-forme et son plancher étaient éclairés par des tubes luminescents rouges formant trois cercles concentriques.

© Rapport Général - Exposition Internationale de la Technique de l'Eau - Liège 1939