Retour - Liste Pavillons

Mémorial au Roi Albert


Mémorial au Roi Albert à l'exposition de Liège 1939

© Sergysels
Architecte(s) : Joseph Moutschen

Cette œuvre monumentale se dresse à la pointe extrême de la presqu'île de Monsin, elle commande l'entrée du Canal Albert.

D'une architecture très simple, presque toute étudiée en horizontale, elle couvre admirablement et rationnellement l'emplacement qui lui avait été destiné. Tout à l'avant, se présente un phare aux lignes élancées de 40 mètres de hauteur, surmonté d'un fanal avec feu à éclipses. Sur le devant, vient s'adosser la noble figure du Roi Albert, due au talent du sculpteur Marcel Rau. C'est une silhouette essentiellement pacifique, montrant le Roi debout et la tête nue, sans artifice aucun.

A la suite du monument s'étage une série d'élégantes terrasses se terminant à la grande pelouse centrale. Celle-ci, en forme de triangle, est délimitée par des dallages en béton, eux-mêmes bordés d'un ensemble de banquettes et de lampadaires en pierres de taille, étudiés avec beaucoup de recherche. L'extrémité de la pelouse est agrémentée d'une magnifique pergola traitée avec un sens parfait de l'art du jardin moderne.

Vient ensuite la partie la plus imposante du mémorial : la grande esplanade avec son mur d'appui et ses grands escaliers.

L'ensemble laisse une impression de majestueuse grandeur. C'est de la composition architecturale de grande classe, mise en œuvre de façon irréprochable et dont les moindres détails marquent par leur originalité et la qualité de l'étude stéréotomique.

Le long mur de soutènement, gracieusement incurvé, est animé, dans sa partie centrale, par un tracé schématique du canal exécuté en intaille. Des textes gravés étoffent ce plan. Chaque about est terminé par un ensemble sculptural de réelle valeur. L'un, à droite, de 6 mètres de haut, œuvre du sculpteur Dupont, nous montre un puddleur traité très sobrement en ronde bosse et un bas-relief sculpté en intaille figurant la cité industrielle. L'autre, à gauche, œuvre du sculpteur Massart, traité dans la même facture, nous présente un débardeur et une évocation du port d'Anvers. Les inscriptions ont été gravées par le sculpteur Berckmans.

A l'avant de l'esplanade, une série de marches en petit granit est symétriquement interrompue par deux motifs architecturaux identiques : deux fontaines couronnées de magnifiques mâts de misaine et de leurs agrès.

Cette œuvre splendide, d'une homogénéité parfaite malgré sa grande étendue, fait honneur à l'architecte qui l'a conçue.

© Rapport Général - Exposition Internationale de la Technique de l'Eau - Liège 1939