Exposition Universelle de Milan 2015 - Expo 2015 - Expo Milano 2015

Nourrir la planète, Energie pour la vie

1 mai 2015 – 31 octobre 2015


Retour - Liste Pavillons

Mexique

Mexique à l'exposition de Milan 2015

© Cesco 82

Architecte(s) : Francisco López Guerra Almada

Conçu par Francisco Lopez Guerra, le Pavillon du Mexique à l'Expo 2015 est un volume enveloppé par des structures qui ressemblent à des feuilles de maïs séchées.

Au Mexique, les origines de l'homme sont attribués au maïs. Le maïs est aussi l'une des contributions alimentaires les plus importantes que le Mexique a fait au monde.
De nos jours, c' est la céréale avec le plus grand volume de production au monde.

La conception du pavillon mexicain rend hommage à cette nourriture. La façade est inspirée du totomoxtle ou des feuilles de maïs séchées. Il consiste en une membrane de haute qualité qui permet un jeu de transparences et de filtrage de la lumière du soleil dans la journée.
Le nuit tombé, le pavillon s'illumine d'une une lumière chaude, et se transforme complètement.
L'idée de concevoir l'intérieur du pavillon a été inspiré par le système de manutention intégrante du bassin de Mexico utilisé pendant l'empire hydraulique-agricole du roi Nezahualcoyotl.
En termes de durabilité, un tel système était une réussite majeure, car les gens de cette époque utilise leur milieu naturel sans le détériorer.
L'eau pure des sources pérennes de haute montagne ont été canalisée par des terrasses et des courbes de niveau, en descendant lentement à travers la pente, irriguant et couvrant de vastes étendues de terres pour cultiver une grande diversité d'aliments, et circulant jusqu'aux lacs.
L'intérieur du pavillon, à la fois l'environnement naturel du bassin du Mexique et ce mode de culture sont émulées: un système de rampes, plates-formes et hauteurs reproduisent les courbes de niveau et les anciennes terrasses agricoles, générant ainsi les différents domaines muséographiques.
L'eau est né de la partie la plus haute du pavillon; elle tombe en son centre, donnant vie à un jardin intérieur.
A l'extérieur, un miroir d'eau reflète la peau de la façade.

Toujours en phase avec le message de l'Expo, ce pavillon comporte de nombreux espaces verts.
Depuis le tout début et le long du voyage que les visiteurs font dans le pavillon, les jardins contemplatifs se trouvent sur les rampes et terrasses ainsi au centre de la place.
Leur but est de servir de paradis, mettant les visiteurs en contact avec la diversité de la flore mexicaine.
Sur le toit du pavillon, il y a un jardin potager avec: quintoniles, chili, l'amarante, Chia, quelites, courges ... parmi d'autres produits qui montrent les ressources durables du Mexique, et qui font partie de alimentation et donne de la saveur à la cuisine mexicaine .
Les visiteurs peuvent interagir dans les jardins, planter et récolter.

La conception de ce pavillon suit le principe de la durabilité. Dans cet esprit, l'architecture du bâtiment est éphémère, légere, facile pour la construction et le démontage, de sorte qu'il permet la possibilité d'être réutilisés et qui engendre aussi une réduction de coût et de temps.
Conscient de l'afflux massif de personnes pendant les heures de pointe, la conception de la circulation garantit l'attention la plus efficace pour le plus grand nombre de personnes.
Le pavillon propose une visite linéaire à travers des rampes qui relient les étages et demi-étages, et qui se traduit par un flux dynamique.
Cela rend la circulation plus facile pour les visiteurs handicapés.
La rampe montante mène sur le toit où se situe le restaurant et un jardin urbain. De le dernier niveau, vous pouvez accéder à la rampe descendante qui mène à la boutique, favorisant la publicité des produits mexicains.