Exposition Universelle de Milan 2015 - Expo 2015 - Expo Milano 2015

Nourrir la planète, Energie pour la vie

1 mai 2015 – 31 octobre 2015


Retour - Liste Pavillons

Saint-Siège

Saint-Siège à l'exposition de Milan 2015

© Philippe Lemaire

Architecte(s) : quattroassociati

Le pavillon n'est pas une église et n'est pas non plus la chapelle de l'Expo. Tous les signes extérieurs explicitement chrétiens n'apparaissent pas sur les murs extérieurs.
Suspendu à des murs de soutènement, les inscriptions métalliques claires filiformes semblent flotter dans l'air.
Le message est donné à par une écriture légère et mince, en acier, placée sur la façade et sur les murs extérieurs avec les mots "pas seulement du pain» et «Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien», traduit en 13 langues.
L'idée est de faire pleuvoir ces écritures du ciel, une demande matérialisée par la finesse de la matière qui compose ces lettres et de ce fait les visiteurs lisent en fait les ombres portées plutôt de les lettres elles-même en acier.


Cette caractéristique est activée par une inclination particulière des murs, faite comme si l'intérieur du pavillon attirait l’extérieur.

Un slogan de la conception était "sobriété": le pavillon du Saint-Siège est un des plus petits parmi les pavillons présentes à l'Expo: la base est 15 à 25 mètres, haute 15 mètres.
Sobriété ne veut pas dire la banalité structurelle, mais respecter la terre, utilisation de matériaux simples et durables.

L'apparence générale est celle d'un monolithe, "Presque comme une pierre".
Sur le haut de ce rocher, un jardin presque inaccessible peut être entrevu à travers une fente dans la façade évoquant notre devoir collectif - de préserver et de chérir la création.

A l'entrée du pavillon, élément caractéristique, est une immense toile de voile jaune qui masque l'entrée, des couleurs claires contribuent à faire ressembler la façade similaire au drapeau du Vatican.

A l'intérieur les visiteurs se trouvent dans un endroit contemplative développé autour de documents photographiques, des œuvres majeures de l'art et des vidéos qui véhiculent les multiples significations de la nourriture.
L'intérieur du pavillon se compose de deux demi-voûtes deviennent des fragments architecturaux qui évoquent des espaces archétypales de la chrétienté.
Elles captent la lumière naturelle du dessus et convergent vers le point focal à la base, qui est la longue table en bois Interactive.

Deux œuvres-d'art majeures seront exposées durant la durée de l'exposition, une peinture de Tintoretto "Le dernier repas" et une tenture de Paul Rubens "l'institution de l'Eucharistie".