Exposition Universelle de Milan 2015 - Expo 2015 - Expo Milano 2015

Nourrir la planète, Energie pour la vie

1 mai 2015 – 31 octobre 2015


Retour - Liste Pavillons

Caritas Internationalis

Caritas Internationalis à l'exposition de Milan 2015

© Renata Testa

Architecte(s) : Piuarch

L’Edicola (le Kiosque), est le nom de ce petit pavillon, dont l'aspect de cube fragmenté traduit en termes d'architecture le thème de Caritas « Diviser pour multiplier. Rompre le pain ».La structure a été conçue en gardant la simplicité comme base de sa composition et de la nature dépouillée de son aspect.

La structure est divisée en 5 structures similaires les unes aux autres mais de dimensions différentes et conçues à des fins différentes. Elles sont positionnées sur le terrain et se rejoignent par des sommets, une référence au plan carré typique du kiosque. L'uniformité de la construction est assurée par son profil structurel caractérisé par les mêmes dimensions externes, la couleur et les matériaux.

Même si sa structure extrêmement simple, l'Edicola est vraiment éco-durable. La structure a été conçue pour être facilement démontée et ré-assemblé ailleurs. De part sa forme, sa structure et sa dimension le bâtiment peut être utilisé comme une école, un centre de conseil pour les personnes défavorisées ou d'un centre de soins pour nécessiteux.

Extérieurement, le pavillon est fait de treillis en plastique précontraint ce qui permet à l'air de circuler à travers sans aucun besoin de climatisation et permet à la lumière naturelle d’éclairer l’intérieur, tout ceci dans un but de moindre consommation d'énergie.

Le terrain occupé par Caritas présente un certain nombre de caractéristiques différentes: une surface de 200 m² de zone pavée en plein air qui accueille les visiteurs, un espace de 150 m² de zone couverte divisée en différentes chambres, et 550 m² d’espace vert. Ce pavillon est non seulement un lieu, mais 5 situations, 5 expériences qui aident les visiteurs à se rapprocher du thème «Diviser pour multiplier» et du monde Caritas.

L'itinéraire conduit les visiteurs à travers les différentes salles, chacune dédiée à une expérience spécifique et présente, en son cœur, une œuvre d'art: L'énergie de l'installation, faite en 1973 par l'artiste allemand, membre du mouvement artistique néo-dada Fluxus, Wolf Vostell.

L’œuvre vient du propre musée de l'artiste à Malpartida dans la région Estrémadure en Espagne et il présente une carcasse d'une grande Cadillac pleine de fusils mitrailleurs et entourée de baguettes de pain enveloppées dans des feuilles de journal. En plaçant irrévérencieusement côte à côte un symbole de statut et de la basse nécessité par excellence, il exprime une critique de la société de consommation.

L'Expérience individuelle de chaque personne doit être transformée en une expérience collective et vivra, même après l'Expo, sur le web. En effet, alors que l’itinéraire se termine, les visiteurs sont invités à enregistrer un message vidéo qui sera reconstitué avec les messages des autres visiteurs dans un collage, un héritage spirituel collectif de cette expérience qui sera ensuite partagée et donc multipliée sur les médias sociaux.