Retour - Liste Pavillons

Gazet van Antwerpen


Gazet van Antwerpen à l'exposition de Anvers 1930

© Exposition d'Anvers 1930

Le 3 novembre 1891 paraissait le premier numéro de la "Gazet van Antwerpen". Certes, les courageux fondateurs ne se doutaient pas à ce moment que ce journal de 4 pages, petit format, deviendrait le plus grand journal catholique flamand du pays.

Bien modeste fut le lieu de la naissance; mais rapidement la confiance du peuple, l'amitié des familles, le zèle des coopérateurs agrandirent les locaux. Qui reconnaîtrait dans le grand immeuble de la rue Nationale avec son nombreux personnel, ses grands bureaux, son matériel tout moderne, ses spacieux ateliers édifiés selon toutes les règles de l'hygiène, le petit local, les quelques ouvriers et la vieille presse à plat des jours héroïques?

Quand on voit cette rotative monstre, la plus moderne de Belgique, imprimant 64 pages à la fois, avec une vitesse impressionnante, on comprend la puissance de la Presse.

Le tout petit journal de quatre pages est devenu un journal grand format, composé souvent de 28 pages; de la ville d'Anvers il s'est répandu bientôt dans toute la province, puis dans les Flandres et le Limbourg et même en pays wallon. Chaque jour, d'Ostende à Maeseyck, de Turnhout à Charleroi il visite plus de 100.000 familles.
La "Gazet van Antwerpen" pouvait-elle refuser au Comité de l'Exposition Internationale d'Anvers de se charger du programme officiel en langue flamande? Non, n'est-ce pas.
Elle érigea un pavillon, un des plus grands construits par une entreprise privée, de plus de 500 m2 de superficie, comprenant une imprimerie pour héliogravure complète (la première qui vit le jour à Anvers) avec ses salles de photographie, ses chambres de retouche, ses marbres, ses salles de gravure, ses ateliers d'impression, de ponçage et de polissage, sa galvanoplastie, ses bureaux de direction et de rédaction, sa typographie.
Car la « Gazet van Antwerpen » ne se contenta pas d'imprimer un petit programme; elle fit paraître 189 fois "Antwerpen 1930". Chaque numéro quotidien comptait seize pages grand format, une quantité considérable de photos et de descriptions : toute l'exposition d'Anvers, les événements quotidiens, toute la vie de ces six mois y sont représentés, souvenir unique, documentation complète de l'Exposition.
Par un grand hall garni d'un ameublement moderne, orné de nombreuses photographies, les visiteurs avaient accès à une galerie vitrée d'où ils pouvaient, de haut, voir la composition et l'impression du journal. A toute heure de la journée, du matin au soir, un nombreux public regardait plein d'attention et d'admiration; nombreux même furent ceux qui visitèrent le pavillon dans tous ses détails. De cette façon la "Gazet van Antwerpen" atteignit le but de l'exposition : être instructive pour la masse de la population.

Cette revue illustrée fut si belle, si parfaite, si animée, qu'à la demande réitérée de ses lecteurs, la "Gazet van Antwerpen" fut obligée d'en continuer la publication sous le titre de "Zondagsvriend". Des milliers de familles s'y abonnèrent aussitôt et nous ne doutons pas que cette jeune sœur marchera sur les traces de son ainée, ayant pour devise "toujours plus beau, plus grand, plus parfait".

©Le livre d'or de l'Exposition Internationale Coloniale, Maritime et d'Art Flamand - Anvers 1930