Retour - Liste Pavillons

Liebig


Liebig à l'exposition de Anvers 1930

© Exposition d'Anvers 1930

Du premier jour au dernier de la triomphale Exposition d'Anvers, la foule n'a cessé d'affluer au pavillon de la Cie Liebig, dont l'attraction principale était un remarquable panorama, évocateur de ses immenses territoires d'élevage en Amérique du Sud. De nombreuses vues photographiques provenant de ces mêmes régions, ainsi que de divers pays d'Europe où la Cie Liebig exerce son activité commerciale, complétaient la belle toile sortie du pinceau d'Alfred Bastien, Directeur de l'Académie des Beaux-Arts à Bruxelles.

Enfin, une curieuse collection d'objets fabriqués ou utilisés par les indigènes dans les régions d'élevage de la Compagnie, tant en Amérique du Sud qu'en Afrique du Sud, retint longuement l'attention d'innombrables curieux.

Eminemment artistique, l'extérieur du pavillon était caractérisé par trois bœufs monstres dus au ciseau du maître Jef Lambeaux.
1930, année du centenaire de la Belgique, représente également pour la Cie Liebig une date mémorable.

Il y a en effet 65 ans — 2/3 de siècle — qu'après quelques tâtonnements préliminaires, la Cie Liebig fut fondée. Le Dépôt Général fut installé à Anvers, la Société mère, la Liebig's Extract of Meat Company Limited, étant établie à Londres.

Aujourd'hui, la Cie Liebig se classe parmi les plus importantes entreprises mondiales. Ses fermes d'élevage en Amérique du Sud couvrent une superficie d'environ 2.500.000 Ha, presque égale à celle de toute la Belgique; la Compagnie dispose aussi d'immenses territoires d'élevage en Afrique. A l'époque actuelle, elle abat, annuellement, jusqu'à 350.000 têtes de bétail.

Tous les produits sont dirigés sur les diverses usines européennes de la Cie Liebig: Anvers, Londres, Paris. L'usine d'Anvers, première en date, a pris au cours de ces 65 années une importance toujours grandissante. Actuellement, elle occupe toute une série de corps de bâtiments de 5 étages, situés en plein centre de la ville.

Ce qui frappe le plus le visiteur des usines Liebig, c'est la propreté méticuleuse et la méthode qui règnent dans tous les ateliers. Il sent qu'ici tout est étudié, calculé, jusque dans les plus petits détails, pour réduire tous les faux frais, et pouvoir mettre à la disposition du public des produits impeccables, devenus d'ailleurs indispensables à la grande majorité des ménagères, au prix le plus bas possible.

LL. MM. le Roi et la Reine ont honoré de leur visite le Pavillon Liebig à l'Exposition d'Anvers, le 26 juillet 1930. Leurs Majestés s'intéressèrent vivement, non seulement à l'effort fait par la Cie Liebig pour participer dignement à cette Exposition Internationale, mais encore d'une façon générale à l'activité de la Compagnie dans le domaine commercial comme dans le domaine industriel. Quatre grands prix ont d'ailleurs récompensé cet effort et cette activité, venant s'ajouter aux innombrables prix et médailles obtenus par la Cie Liebig depuis 65 ans.

©Le livre d'or de l'Exposition Internationale Coloniale, Maritime et d'Art Flamand - Anvers 1930