Retour - Liste Pavillons

Portugal


Portugal à l'exposition de Anvers 1930

© Hersleven

Le Gouvernement Portugais ayant pensé d'abord, à cause des grands sacrifices financiers dernièrement imposés à la nation, ne pas se faire représenter à cette Exposition, s'est toutefois décidé plus tard à y prendre part, afin de ne pas perdre cette océasion d'affirmer l'amitié du Portugal envers la Belgique. Ainsi, la Section Portugaise à l'Exposition Internationale Coloniale, Maritime et d'Art Flamand d'Anvers, qui constitue une synthèse de la vie coloniale de la nation et des méthodes colonisatrices portugaises, suppléera à la magnificence qui lui fait défaut par la portée de sa signification spirituelle. On s'est efforcé d'y faire figurer les traditions de navigateurs des Portugais à travers les siècles — depuis la période des découvertes et des conquêtes sur les côtes de l'Afrique et de l'Amérique, ainsi que dans tout l'Orient, jusqu'à la navigation aérienne contemporaine, où se sont signalés de glorieux aviateurs, tels Sacadura Cabrai et Gago Coutinho, auxquels on doit la première traversée de l'Atlantique, suivant des procédés scientifiques de navigation, à l'instar de leurs ancêtres, les grands navigateurs du XVe et du XVIe siècles, dont les héroïques entreprises basées sur la science, ont ouvert à l'Humanité des routes nouvelles dans le Monde.

Les Colonies y ont leur représentation politique et économique spéciale, démonstration de possibilités et d'activité commerciale dûment documentée, moyens d'expansion et de communications largement signalés. L'assistance médicale et morale aux indigènes a déterminé des groupes spéciaux où l'on peut apprécier par des témoignages éloquents l'effort portugais dans la lutte contre les maladies tropicales, la diffusion de l'instruction professionnelle et littéraire, l'organisation du travail régional, la catéchèse missionnaire religieuse et le traitement égalitaire d'après les mêmes lois.

Nation coloniale par excellence, le Portugal fait représenter aussi ses organismes et institutions scientifiques, non seulement ceux exclusivement coloniaux, mais encore ceux qui possèdent des sections destinées à l'outremer, de façon à donner une idée, bien qu'incomplète de la culture coloniale portugaise.

Ont été encore appelés à prendre part à l'Exposition, les grands organismes coloniaux, tels que : les Banques exerçant leur action outre mer, les Compagnies de Navigation, la Compagnie Suzeraine de Mozambique et celles de grande importance économique, c'est-à-dire, les organisations les plus représentatives de l'action privée nationale qui, dans une collaboration patriotique, permettent de montrer quelle valeur revêt l'œuvre coloniale du Portugal.

Finalement, on y expose les principaux articles du commerce d'échanges entre la métropole et les colonies, parmi lesquels les deux vins nationaux de renommée mondiale — PORTO et MADERE — dont une dégustation fait officiellement partie de la Section Portugaise.

© Guide Officiel - Anvers 1930