Exposition Universelle de Paris 1867

Agriculture, Industrie et Beaux-Arts

1er Avril 1867 - 3 Novembre 1867


Retour - Liste Pavillons

Chalet Kæffer

Chalet Kæffer à l'exposition de Paris 1867

Le Code Napoléon vient de recevoir, à l’Exposition de 1867, une attaque assurément fort inattendue. Il était au moins inutile, jusqu’à présent, d’avoir, comme les Demolombe,les Toullier, les Zachariæ , étudié les origines du droit, et commenté les Institutes de Justinien ou les Motifs de Locré , pour savoir qu’une maison est un immeuble, et notre vénéré maître, M. Rugnet n’eût jamais posé cette question à l’étudiant même le plus naïf, « Une maison est-elle immeuble par nature ou par destination? »

Eh bien, voilà qu’une invention récente vient ébranler les convictions les mieux fondées, et donner un démenti formel à l’article 518 qui dit très-péremptoirement : « Les fonds de terre et les bâtiments sont immeubles par nature. » En effet, une maison n’est plus, comme chez nos pères, une construction massive, tenant au sol par de puissantes attaches, faisant corps avec lui, et participant à sa nature, c’est un jeu de patience, se montant et se démontant à volonté, et que le caprice de son propriétaire transporte, à son gré, de la montagne à la plaine aussi facilement que des malles ou des caisses.

Vous avez, au Champ de Mars, un très-joli spécimen de ces constructions portatives. C’est le grand chalet qui touche presque au chalet de la Commission et dans lequel on a exposé des instruments de musique. M. Kaeffer, le constructeur de cette élégante maisonnette, s’est attaché à réunir les conditions indispensables de solidité et de confortable. Au surplus, les nombreux visiteurs qui ont parcouru ce pavillon ont pu s’assurer qu’on y était en toute sécurité.

Voilà donc un problème résolu. La maison devient un meuble, comme un pliant ou un tabouret. Au printemps, vous démontez votre maison, vous la mettez au chemin de fer, et vous l’installez sur les bords du lac d’Enghien. Aux premières bises d’automne, vous pliez bagage et vous rapportez votre immeuble à Paris. Vous supprimez du même coup les ennuis du voisinage, si vous êtes stable, les hôtels et leurs accessoires, si vous voyagez. Partout, vous êtes chez vous.

Tout cela semble une plaisanterie. Eh bien, adressez-vous à M. Kaeffer. L’honorable constructeur vous dira que pour 25000 francs, il se charge de porter chez vous et de reconstruire le chalet qu’il expose au Champ de Mars. Cette ingénieuse construction méritait, ce semble, une récompense. Aussi le jury, composé probablement de propriétaires à qui cette innovation peut enlever des locataires, s’est-il empressé d’accorder à M. Kæffer une mention honorable que cet exposant s’est empressé de refuser, ce dont je suis loin de le blâmer.

©L'Exposition Universelle de 1867 Illustrée