Exposition Universelle de Paris 1867

Agriculture, Industrie et Beaux-Arts

1er Avril 1867 - 3 Novembre 1867


Retour - Liste Pavillons

Génie civil

Génie civil à l'exposition de Paris 1867

Tout en devisant du passé nous sommes parvenus au milieu de la classe 65, consacrée au génie civil, aux travaux publics et à l’agriculture. Ici sont les matériaux de construction : pierres naturelles et pierres artificielles dont la fabrication a réalisé tant de progrès; là, sont les ouvrages en zinc, en plomb, en cuivre, dont plusieurs ont des dimensions considérables; de ce côté, la ferronnerie et la serrurerie, ailleurs les appareils que l'architecte et l’ingénieur civil emploient dans leurs travaux. Ce qui est d'un intérêt plus général, ce sont les spécimens de ces travaux eux-mêmes ; vous prendrez plaisir à contempler du haut de la plate-forme, ces nombreux modèles de viaducs, aqueducs, égouts, ponts fixes, ponts tournants, jetées, phares, etc...

Sur la plate-forme nous rencontrons ces admirables appareils lenticulaires que notre gravure représente, et qui exposés par le service des phares et balises, ont été construits par M. Henri Lepaute. En bas vous enverrez qui sont éclairés par la lumière électrique au moyen de la machine magnéto-électrique de la compagnie l'Alliance, actionnée par une machine à vapeur. Tout près de nous est un immense assortiment de coffres-forts; il y en a de tous les systèmes: fussent-ils bourrés de billets de banque, ils ne payeraient pas les merveilles que ce palais renferme.

©L'Exposition Universelle de 1867 Illustrée