Exposition Universelle de Paris 1867

Agriculture, Industrie et Beaux-Arts

1er Avril 1867 - 3 Novembre 1867


Retour - Liste Pavillons

Corderie

manque image

Ce que nous avons le plus près de nous, ce sont de belles pyramides de cordages placées immédiatement derrière les constructions métalliques qui nous ont arrêté sur le seuil de la section. Deux fabricants d'Angers (Maine-et-Loire) les ont formées de leurs produits. L’énorme dimension de la plupart de ces câbles vous disent assez qu’ils auront à supporter des efforts inouïs; ils sont en effet destinés ou à la marine ou à l’exploitation des mines. De ce dernier genre d’emploi nous aurons un peu plus loin un exemple. Les uns sont en chanvre, quelques-uns en aloès, d’autres en fils de fer quelquefois galvanisé. Vous avez là divers types de la marine impériale. Le succès des manœuvres, la vie des équipages dépend en partie de leur solidité. Parmi ceux qui sont destinés au service des mines, je vous en signale un en fil de fer, à section décroissante, qui a été fabriqué pour les établissements du Creusot. En voici les dimensions : Hausseries 8, longueur 470, largeur 0,150 réduite à 0,135, poids 4568 kilogrammes.

©L'Exposition Universelle de 1867 Illustrée