Retour - Liste Pavillons

Village Indien


Village Indien à l'exposition de Bruxelles 1935

© L'Epi

Cet ensemble de constructions, d'une authenticité rigoureuse et colorée, avait été réalisé par l'« Associated American Indian Group », avec la participation de plusieurs organismes, tels que les Musées d'Histoire Naturelle, de Folklore, etc.

Dans un décor de roches rouges, s'élevaient des bâtiments représentatifs des diverses régions américaines : il y avait des maisons basses, comme il s'en trouve dans tous les villages du Nord. Encore, un blockhaus, semblable à ceux où les premiers colons se défendaient des incursions des Peaux-Rouges; une taverne, pareille à celles où les chercheurs d'or jouaient leurs gains, à celles que tant de films, dont « la Ruée vers l'Or », nous ont montrées avec leurs clients étranges et pourtant attachants. Un peu plus loin, un restaurant évoquait les bâtiments du Nouveau-Mexique; et des tentes de cuir brun, rehaussée de motifs aux vives couleurs, abritaient des Peaux Rouges authentiques, venus à Bruxelles au prix d'un long et pénible voyage.


Il y avait là toute une tribu, du grand chef qui, au cours de son séjour aux Etats Unis, avait décoré le général Balbo, commandant en chef de l'Aviation italienne; des vénérables « Squaws », préposées à la préparation des mets familiaux; des vaillants guerriers; des gosses ravissants, hauts comme trois pommes et qui déjà portaient avec crânerie le costume national, les mocassins, les pantalons de cuir, la veste brodée, la coiffure de plumes...

Dans un cirque voisin, les Peaux Rouges donnaient des échantillons de leurs talents divers. L'un lançait le lasso avec une étourdissante virtuosité; l'autre, tireur émérite, faisait mouche à tous les coups. Le « médecin » de la tribu montrait comment, en Amérique, on guérit les malades en les berçant de chansons nostalgiques, en exécutant autour d'eux des danses magiques. Des cavaliers initiaient le public aux mystères du dressage des chevaux sauvages; et l'on vit, un beau jour, Son Excellence l'Ambassadeur des Etats-Unis recevoir, des mains du Grand Chef, une investiture solennelle, symbolisée par un tomahawk enrubanné aux couleurs de la République étoilée.

© Le Livre d'Or de l'Exposition Universelle de Bruxelles 1935