Retour - Liste Pavillons

Hall International


Hall International à l'exposition de Bruxelles 1935

© L'Epi

Le grand bâtiment aux lignes droites, aux murs nus, s'élevait au milieu du Jardin des dahlias, à proximité des pavillons orientaux et du Jardin des enfants, sur une partie de l'emplacement d'abord retenu par l'Allemagne. Le Comité Exécutif l'ouvrit à des exposants de pays non représentés officiellement, ou qui n'avaient pu trouver place dans leurs sections nationales, devenues trop petites en raison de l'affluence des participants. L'intérieur était orné des drapeaux de trente nations; en plus de diverses nations participantes, on trouvait représentés ici les Etats-Unis, l'Allemagne, la Yougoslavie, le Japon, l'Espagne avec des produits divers; machines de tous genres; rotatives d'imprimerie; bières allemandes; parfums orientaux; broderies et bijoux espagnols; tissus yougoslaves, faïences, joyaux faits d'admirables papillons sous un mince cristal; tapis turcs et persans; objets d'usage ménager...

Le clou de ce pittoresque ensemble était une rue japonaise, joliment décorée, illuminée de lanternes qui s'éclairaient le soir. Un des stands contenait une collection d'ivoires sculptés, d'une grande rareté, d'une valeur inestimable. Il y avait là des pièces uniques, taillées dans une seule défense d'éléphant et polychromées — ce qui en indiquait l'antiquité. D'autres épousaient les contours d'une pierre ou d'un fragment de bois, dont la forme avait inspiré l'artiste. Cette collection avait été formée par son propriétaire, M. Misraï au cours de plusieurs séjours en Chine et au Japon.

De nombreuses fêtes furent organisées aux abords du Hall International dont les exposants appartenant à bien des pays et à plusieurs cultes, entretinrent les relations les plus cordiales durant toute l'existence de la World's Fair.

© Le Livre d'Or de l'Exposition Universelle de Bruxelles 1935