Retour - Liste Pavillons

Pologne


Pologne à l'exposition de Bruxelles 1935

© L'Epi
Architecte(s) : Camille Damman

Le pavillon Polonais, dont le plan était dû à l'ingénieur belge Camille Damman, s'étendait sur une superficie de 800 mètres carrés environ. Il contenait un Hall central suivi d'un bureau d'informations, et six salles réparties des deux côtés. L'aménagement et la direction de la décoration intérieure avaient été confiés à M. Thadée Gronowski qui obtint le Grand Prix de l'Exposition des Arts Décoratifs de Paris en 1925; il était secondé par l'architecte Etienne Osiecki.

Le Hall central, destiné aux réceptions officielles était orné de huit beaux bas-reliefs dus au sculpteur Rzecki, compositions allégoriques telles que « La Pologne offrant ses dons à l'Europe », « Les Sciences », « Les Arts », « L'Agriculture », « La Navigation », « L'Aviation », « Les Sports » et « La Chasse ». Huit colonnes portaient les blasons des grandes villes polonaises.

Les bustes du Président de la République, Ignace Moscicki, et du Maréchal Joseph Pilsud-ski, œuvres du sculpteur Alphonse Karny, complétaient l'ornementation. Au fond de la salle, un grand photomontage et des documents représentaient l'agriculture.

Les six salles, harmonieusement aménagées, tendaient à présenter au public, en une synthèse saisissante, les principales formes d'activité économique de la Pologne et leur développement.

A gauche du Hall, il s'en trouvait trois dont la première était entièrement réservée à la chasse; on y voyait une pièce extrêmement curieuse, un spécimen magnifique et rarissime d'auroch, provenant du Musée de Bialowicia, situé à 300 kilomètres au nord-est de Varsovie, à l'orée de vastes forêts. On y admirait en outre un grand nombre de riches trophées de chasse.

La deuxième salle était consacrée au développement de l'agriculture et des industries qui en dérivent.

La troisième montrait d'une manière synthétique les multiples aperçus des industries minière, métallurgique, chimique, textile et pétrolifère.

La première salle à droite du Hall avait été attribuée au port de Gdynia, fondé il y a 11 ans et dont le développement prodigieux constitue un vrai record technique. Dantzig, le second port desservant la Pologne, était représenté par des diagrammes, des plans et des statistiques démontrant son extension après la grande guerre.

La deuxième contenait une intéressante documentation sur le tourisme qui, grâce aux terrains montagneux des Tatras et des Karpathes, particulièrement propices aux sports d'hiver, s'est développé, au cours de ces dernières années, d'une manière tout à fait remarquable.

La dernière était réservée aux problèmes des communications qui, dans ce pays de grand transit entre l'Europe occidentale d'un côté, l'Europe orientale et l'Asie de l'autre, sont d'une importance primordiale.

On y trouvait également des modèles de locomotives et de wagons, sortis des grandes usines nationales.

Les salles consacrées à l'agriculture, aux communications et à l'industrie étaient ornées de bas-reliefs exécutés par Mme Olga Nieuwska.

L'organisation de la participation polonaise avait été confiée à un Comité spécial présidé par M. Charles Berconi, ancien ministre, avec MM. Antoine Wieniawski et Victor Hulanicki, comme vice-présidents.

© Le Livre d'Or de l'Exposition Universelle de Bruxelles 1935